Espace adhrent
Rester connecté
Page d'accueil > Analyses et prévisions > Lettre de Rexecode
Lettre (couverture)

Lettre de Rexecode

Lettre aux dirigeants

Chaque mois, pour nos adhérents, une mise en perspective de l'actualité économique française et mondiale (5 à 6 articles sur 4 pages) .

Publication réservée aux adhérents

Si vous êtes adhérent, connectez-vous pour avoir accès à plus d’informations.

Si vous souhaitez vous renseigner sur les modalités d’adhésion, contactez-nous.

Le hiatus américain: faible progression des résultats des sociétés et record boursier

- Lettre du 3 décembre 2019

03/12/2019

Les Etats-Unis sont entrés depuis quelques mois dans une phase de ralentissement qui confine à une mini récession dans l'industrie. Les résultats des entreprises, qui progressent déjà peu depuis un an, pourraient en pâtir. Mais les marchés boursiers américains ne jouent pas ce scénario, privilégiant des anticipations positives. Cette écart entre macroéconomie et finance se réduira l’an prochain dans un sens encore incertain. Il est très probable en tout cas que le soutien lié aux baisses des taux d’intérêt et des impôts faiblira.

Etats-Unis - Marge nette d'exploitation  des sociétés non financières
Sommaire :
  • L’enjeu de la réforme des retraites n’est pas seulement financier, il est surtout macroéconomique
  • L’UE bénéficie-t-elle du conflit commercial sino-américain?
  • D’où vient l’affaissement de l’inflation en zone euro ?
  • Peste porcine, aléas climatiques, TVA : de multiples chocs de prix en Asie

BCE: le sphinx de Francfort devra parler

- Lettre du 4 novembre 2019

04/11/2019

La Banque Centrale Européenne s’époumone à vouloir gonfler l’inflation. Rien ne lui interdit, juridiquement et même techniquement, d’aller toujours plus loin. Le problème est que le modèle implicite sur lequel repose la doctrine de la BCE, à savoir un ensemble de relations supposées positives entre la mise en oeuvre de ses outils et les résultats monétaires et économiques, paraît de moins en moins crédible. C'est ce modèle qu'il faudra mieux expliquer et sans doute réviser. Le "sphinx de Francfort" devra parler.

Voir aussi

Actualités

Ne manquez pas