Espace adhrent
Page d'accueil > Analyses et prévisions > Lettre de Rexecode
Lettre (couverture)

Lettre de Rexecode

Lettre aux dirigeants

Chaque mois, pour nos adhérents, une mise en perspective de l'actualité économique française et mondiale (5 à 6 articles sur 4 pages) .

Publication réservée aux adhérents

Si vous êtes adhérent, connectez-vous pour avoir accès à plus d’informations.

Si vous souhaitez vous renseigner sur les modalités d’adhésion, contactez-nous.

L’inflation est là et la récession en salle d’attente

- Lettre du 1er septembre 2022

01/09/2022

Les inquiétudes suscitées par l’environnement macroéconomique mondial se renforcent, alimentées par une inflation record, la baisse des PIB chinois et américain au 1er semestre, ou encore, les risques croissants de pénuries énergétiques en Europe. Pour autant, les fortes créations nettes d’emploi ne permettent pas de qualifier de "récessive" la situation économique aux Etats-Unis ou en Europe. Elles renforcent en revanche les contraintes sur les capacités à produire, premier frein à l’activité, surtout en Europe.

photo Ben Wicks via Unplash
Sommaire :
  • La menace d’une pénurie hivernale de gaz plane sur l’Europe
  • Zone euro : le rebond et après ?
  • États-Unis : la consommation tient pour l’instant
  • Chine : un objectif de croissance à oublier
Voir les documents
Voir aussi

Déficit public: quand la côte d’alerte est atteinte, la plus grande prudence est de rigueur

- Lettre du 5 juillet 2022

05/07/2022

Les programmes pluriannuels des finances publiques affichent régulièrement un retour vers 3% de déficit public pour la dernière année de la période. La récente annonce d’un déficit revenant à 2,7% du PIB dans 5 ans n’échappe pas à la règle. Mais le déficit dépasse le plus souvent en France les annonces initiales, si bien qu'il est désormais le plus élevé des pays de la zone euro. Compte-tenu du déséquilibre extrême de nos finances publiques, du ralentissement conjoncturel et des facteurs d'affaiblissement du potentiel de croissance, nous recommandons de bâtir notre politique budgétaire sur des hypothèses macroéconomiques délibérément prudentes.

photos Kai Bossom, Harshit Sharma, Unsplash (montage fbl)
Voir les documents

Actualités

Etudes pour le débat public