Espace adhrent
Rester connecté
Page d'accueil > Analyses et prévisions > Lettre de Rexecode
Lettre (couverture)

Lettre de Rexecode

Lettre de Quinzaine aux dirigeants

Deux fois par mois, pour nos adhérents, une mise en perspective de l'actualité économique française et mondiale (5 à 6 articles sur 4 pages) .

Publication réservée aux adhérents

Si vous êtes adhérent, connectez-vous pour avoir accès à plus d’informations.

Si vous souhaitez vous renseigner sur les modalités d’adhésion, contactez-nous.

Budget 2019 : les contradictions de la stratégie économique du gouvernement ne sont pas résolues

- 4 octobre 2018

04/10/2018

La stratégie du Gouvernement consiste depuis le début du quinquennat à lever les freins structurels à la croissance et à la compétitivité. Il manque à cette visée de long terme des mesures restaurant la compétitivité à court-moyen terme. Or, le coût de la suppression de la taxe d’habitation consomme toute marge de baisse des prélèvements grévant les coûts de production. Elle pèse aussi sur l'objectif de réduction du déficit, qui a été revu à la baisse. La marge est d’autant plus limitée que la croissance ralentit et que le plan de réforme de l’action publique, censé identifier des économies, est très peu documenté.

Photo Ministère Economie
Sommaire :
  • Budget italien : le gouvernement renonce à faire baisser la dette publique
  • L’incidence de la réforme fiscale sur la bourse américaine
  • Royaume-Uni : une demande des ménages résiliente
  • Chine : causes et conséquences de la chute de la Bourse de Shanghai
  • Brésil : l’économie au ralenti à la veille des élections
Voir les documents

Perspectives 2018-2019 de l’économie mondiale : désynchronisation de la croissance

- Lettre du 20 septembre 2018

20/09/2018

Alors que la croissance s'est désynchronisée à l’échelle mondiale, trois scénarios se dessinent. Le premier concerne les Etats-Unis dont l'économie progresse à vive allure mais au prix de tensions qui risquent de la faire capoter en 2019 ou 2020. Le deuxième s'applique à la zone euro dont la croissance ralentit mais devrait se maintenir sur un rythme plus soutenable. Le troisième se déclinera dans les pays émergents. Les risques locaux déboucheront pour les plus fragiles sur moins de croissance, sinon une récession, et pour les autres, dont la Chine, sur une modération de l’activité.

Photo by Alexey Ruban on Unsplash
Sommaire :
  • Un début d’accélération des coûts salariaux en zone euro, amplifiée en France par la baisse du CICE
  • France : ralentissement temporaire des exportations
  • Allemagne: pourquoi les exportations ont-elles fléchi ?
  • L’Inde et l’Indonésie vont freiner leurs importations
  • Russie : la Banque centrale cultive sa crédibilité
Voir les documents

Actualités

Ne manquez pas