Espace adhrent
Page d'accueil > Analyses et prévisions > Lettre de Rexecode
Lettre (couverture)

Lettre de Rexecode

Lettre aux dirigeants

Chaque mois, pour nos adhérents, une mise en perspective de l'actualité économique française et mondiale (5 à 6 articles sur 4 pages) .

Publication réservée aux adhérents

Si vous êtes adhérent, connectez-vous pour avoir accès à plus d’informations.

Si vous souhaitez vous renseigner sur les modalités d’adhésion, contactez-nous.

Un rattrapage ne fait pas une reprise

- Lettre du 2 septembre 2020

02/09/2020

L’ampleur du choc subi par l’économie mondiale lors du "grand confinement" est désormais connu: depuis fin 2019, le PIB mondial s’est contracté de 10,2%. L’Amérique latine (-16%) et l’Inde (-24%) sont le continent et le pays les plus durement touchés. Un rattrapage d’activité est en cours mais ce rebond pourrait rapidement s’essouffler, la demande étant déprimée à la fois par les pertes de revenus et la formation d’un matelas d’épargne de précaution. Une stimulation publique coordonnée et rapide devra prendre le relais, au prix de dérapages budgétaires qu'il faudra affronter ensuite.

photo Gustavo Campos (Unsplash)
Sommaire :
  • La demande extérieure nette a amplifié la récession en Europe
  • Les entreprises renforcent leur liquidité en France
  • États-Unis : les transferts ont plus que compensé les salaires
  • Chine : divergences entre consommation et activité industrielle
Voir aussi

Récession et incertitude bouleversent les perspectives

- Lettre du 2 juillet 2020

02/07/2020

Il y a quelques mois, nos perspectives de moyen terme retenaient une croissance mondiale de l’ordre de 3% en 2020, remontant vers 3,5% les années suivantes. Pour la zone euro, le taux de croissance était attendu entre 1 et 1,5%, légèrement en-dessous en France. La crise du Covid-19 a balayé ces prévisions. Dans l’hypothèse favorable de l’absence de retour de l’épidémie, une forte récession est attendue en 2020, la plus forte mesurée sur un an depuis le début du XXe siècle, puis un rebond partiel et progressif. En France, le niveau de vie moyen de 2019 ne serait retrouvé qu’en 2024.

Highway 212, Lithonia, United States by Matt Duncan via Unsplash
Sommaire :
  • La compétitivité française à l’épreuve du Covid-19
  • L’impact économique de l’arrêt du tourisme international
  • Royaume-Uni : les scénarios pour le Brexit
  • France : l’atrophie de la base productive menace
  • Vietnam : résilience face à la pandémie de Covid-19

Actualités

Ne manquez pas