Espace adhrent
Page d'accueil > Indicateurs et Graphiques > Enquête Trésorerie Grandes entreprises et ETI
Couv Enquête Trésorerie

Enquête Trésorerie Grandes entreprises et ETI

Un indicateur AFTE - Rexecode

Chaque mois en libre accès, l'opinion des trésoriers de grandes entreprises françaises sur la trésorerie globale et la trésorerie d'exploitation de leur entreprise et ses déterminants. Cette enquête originale est menée depuis 10 ans par Rexecode, auprès de membres de l' Association Française des Trésoriers d'Entreprise.

Depuis fin 2012, l'enquête s'appuie sur un questionnaire remanié et étendu à des questions sur les placements de trésorerie et le recours aux lignes de crédit de précaution.

Voir aussi : Enquête Trésorerie, Investissement et Croissance des PME

Grandes entreprises et ETI: l’opinion sur l’évolution de la trésorerie globale plonge

- Septembre 2022

19/09/2022

En Septembre, le solde d'opinion des trésoriers des grandes entreprises et des ETI sur la situation de la trésorerie globale plonge fortement (-20 points) pour s'établir sous sa moyenne de long terme à -19,3%. Cette forte détérioration, qui contraste avec la légère dégradation de la trésorerie d’exploitation (-0,7 point), s’explique sans doute au moins en partie par des accès au financement plus compliqués.

Enquete trésorerie septembre 2022

Question : Votre situation de trésorerie est-elle, par rapport au mois précédent, améliorée, au même niveau ou dégradée?

• En septembre, le solde d’opinions des trésoriers des grandes entreprises et des ETI sur la situation des trésoreries d’exploitation semble plutôt se stabiliser, reculant légèrement (-0,7 point). Par contre, le jugement sur l’évolution de la trésorerie globale plonge de 20 points, pénalisé sans doute au moins en partie par des accès au financement plus difficiles.

• L'opinion sur les marges de crédit évolue peu, restant à un niveau très dégradé (-1,9 point, à -28,7%) après sa forte chute de juillet. Les recherches de financements sont vues comme difficiles.

Dans un contexte de risque de pénurie d'énergie, une part historique des trésoriers (53%) s'estime concernée par l'évolution des prix des matières premières tandis que l’opinion sur leur influence retrouve son point le plus bas. Alors que l’euro est toujours à la parité face au dollar, les inquiétudes sur le taux de change s’aggravent de manière relativement mesurée.

• Les délais de paiement des clients progressent tandis que ceux de paiement des fournisseurs sont stables. En conséquence, le solde commercial s’allongerait modérément.

Prochaine parution : 17 octobre 2022

Actualités

Etudes pour le débat public