Espace adhrent
Page d'accueil > Indicateurs et Graphiques > Enquête Trésorerie Grandes entreprises et ETI
Couv Enquête Trésorerie

Enquête Trésorerie Grandes entreprises et ETI

Un indicateur AFTE - Rexecode

Chaque mois en libre accès, l'opinion des trésoriers de grandes entreprises françaises sur la trésorerie globale et la trésorerie d'exploitation de leur entreprise et ses déterminants ainsi que (depuis 2012) sur les placements de trésorerie et le recours aux lignes de crédit de précaution.

Cette enquête originale est menée depuis plus de 15 ans par Rexecode, auprès de membres de l' Association Française des Trésoriers d'Entreprise.

Voir aussi : Enquête Trésorerie, Investissement et Croissance des PME

Grandes entreprises et ETI: l'opinion sur la trésorerie d’exploitation reste favorable en février 2024

- Février 2024

19/02/2024

En léger recul en février après une nette progression en janvier, l'opinion des trésoriers des grandes entreprises et ETI sur la situation de la trésorerie d'exploitation reste favorable, contrairement à celle sur la trésorerie globale qui recule 8 points. Alors que les prévisions d'inflation pour 2024 laissent espérer l'amorce d'une détente de la politique monétaire, les marges de crédits bancaires semblent se détendre mais les recherches de financement sont perçues comme un peu plus difficiles.

Grandes entreprises et ETI - Solde d'opinion sur la situation de la trésorerie d'expoitation - Enquête trésorerie AFTE-Rexecode février 2024 (graphique Rexecode)

Questions : Comment jugez-vous actuellement la situation de la trésorerie d'exploitation (flux) de votre entreprise? Aisée, normale ou difficile?

Solde d'opinion: écart entre le pourcentage de réponses "aisée" et le pourcentage de réponses "difficile".

• En février, le solde d’opinion des trésoriers des grandes entreprises et des ETI sur la situation des trésoreries d’exploitation recule un peu, mais après une nette progression le mois passé. Le jugement sur l’évolution de la trésorerie globale, quant à lui, baisse fortement (de 8 points).

• Les anticipations par les prévisionnistes d’un reflux un peu plus marqué de l’inflation européenne en 2024 ont laissé espérer un pivot monétaire plus rapide de la BCE. Dans ce contexte, le solde d’opinions sur l’appréciation des marges de crédit bancaire semble se détendre. L’opinion sur les recherches de financements se détériore quelque peu.

• L’influence des prix des matières premières sur les trésoreries se stabilise à un niveau relativement dégradé. Le solde d'opinion sur l’influence du taux de change de l’euro face au dollar évolue peu ce mois-ci.

• Le cash et les titres de créance négociable restent les supports privilégiés de placement des liquidités excédentaires malgré un léger recul en février.

Prochaine parution : 17 mars 2024

Actualités

Etudes pour le débat public