Espace adhrent
Page d'accueil > Indicateurs et Graphiques > Enquête Trésorerie, Investissement et Croissance des PME

Enquête Trésorerie, Investissement et Croissance des PME

Baromètre trimestriel Bpifrance Le lab - Rexecode

Lancée en 2018 en partenariat avec Bpifrance Le lab, cette enquête recueille chaque trimestre le sentiment des dirigeants de TPE et PME sur la trésorerie de leur entreprise, les délais de paiement clients et fournisseurs, leur financement et leurs projets d’investissement. L'analyse des résultats est en accès libre.

Le baromètre identifie aussi les freins au développement de l'entreprise. Une thématique spécifique est développée dans chaque édition en fonction de l’actualité.

Voir aussi : Enquête Trésorerie grandes entreprises et ETI

Parc automobile, équipements, bâtiments, bilan carbone: investissements verts et stratégies de décarbonation des PME/TPE

- Baromètre PME/TPE, Focus novembre 2023

14/11/2023

Le motif environnemental, qui inclut l’objectif d’économie d’énergie, semble devenir un facteur structurel d'investissement pour les PME/TPE. Interrogés plus avant dans un focus, près de la moitié des dirigeants estiment que la crise énergétique a joué un rôle déclencheur ou accélérateur de leurs investissements verts. Déjà dans le trio de tête, le renouvellement du parc automobile sera la première destination de ces investissements ces trois prochaines année.

Baromètre TPE/PME Bpifrance Lelab / Rexecode - Focus Investissements verts stratégie de décarbonation (novembre 2023)

Après une montée en puissance au fil des éditions du Baromètre, le motif environnemental, qui inclut l’objectif d’économie d’énergie, semble devenir un facteur structurel d'investissement pour les PME/TPE.

Dans l'édition de novembre 2023, qui lui consacre ce focus, le motif environnemental est cité par 43% des dirigeants interrogés sur leurs investissements pour l'année en cours, proche de son record (44%) de septembre. L'avenir dira s'il s'agit d'une tendance durable, y compris durant les phases moins dynamiques d’investissement.

Une production moins gourmande en énergie pour la moitié des PME/TPE, mais une facture énergétique en hausse

La crise énergétique a joué un rôle déclencheur ou accélérateur, selon près de la moitié des dirigeants de PME/TPE qui ont réalisé des investissements verts. Les mesures de sobriété énergétique semblent avoir en partie porté leurs fruits, 49% des dirigeants estimant que leur consommation d’énergie a diminué à production donnée et 78% des sondés estimant que ces baisses seraient pérennes. Par contre, en dépit de cette réduction de consommation, près de deux-tiers des dirigeants ont vu leur facture énergétique augmenter.

Parc automobile, éclairage, gestion des déchets et recyclage: trio de tête des investissements verts en 2023

Les destinations principales des investissements verts sont assez variées. Pour l'année 2023, les trois destinations les plus citées sont le changement du système d’éclairage (selon 47% des entreprises ayant réalisé un investissement vert), les systèmes de gestion des déchets (39%), et le parc automobile de l’entreprise (32%).

S'agissant des investissements prévus pour les 3 prochaines années, le renouvellement du parc automobile prend la tête, un peu devant la formation et la sensibilisation des collaborateurs. Viennent ensuite à parts égales (environ 32%) : la réalisation d'un bilan carbone, l'installation de systèmes de production d’énergies renouvelables (panneaux photovoltaïques, etc.), et la mise en place d’actions de sobriété énergétique réduisant la consommation d’énergie sans affecter l’activité. La sensibilité personnelle du dirigeant serait le principal moteur de réalisation d’investissements verts (citée à 36%).

Stratégie de décarbonation: le critère économique apparaît comme un facteur de blocage

Parmi les PME/TPE n'ayant pas réalisé ou projeté des investissements verts en 2023, le principal motif évoqué (27%) est l’absence d’alternatives technologiques. Les raisons financières sont également prégnantes, qu'il s'agisse du manque de moyens financiers propres (18%), de l’absence d’accès à des financements (4%) ou de a crainte d’une perte de rentabilité (10%). Un-quart des dirigeants s'estiment freinés par le manque de connaissance (9%), de temps (6%), d’intérêt (9%) pour le sujet.

Concernant la décarbonation, le motif financier prend le dessus. 57% des dirigeants ne sont pas prêts à accepter une perte de rentabilité pour mettre en œuvre des investissements ou actions de décarbonation, et le principal obstacle cité à leur réalisation est l’impossibilité de répercuter les éventuels coûts associés dans les prix (45%).

Par ailleurs, si près de neuf PME / TPE sur dix en connaissent l'existence, seules 5% ont déjà réalisé un bilan carbone. Un-quart des sondés n’ayant pas effectué de bilan carbone comptent le faire prochainement.

Pour les précédents focus sur ces questions, voir ci-dessous les Baromètres de novembre 2022 et mai 2023

Délais de paiement élevés, accès au crédit moins aisé: les TPE/PME voient leur situation de trésorerie se dégrader

- Baromètre "Trésorerie, Investissement et Croissance des PME", Novembre 2023

14/11/2023

Les dirigeants de PME et TPE interrogés durant la deuxième quinzaine d’octobre font part d'une dégradation de la situation de leur trésorerie, passée, actuelle ou future. Alors que les délais de paiement des clients sont jugés au plus haut et que la facture énergétique a augmenté, l'accès au crédit se fait moins aisé, tant pour financer l'exploitation courante que les investissements. 52% des entrepreneurs sondés ont ou comptent investir en 2023, une baisse de 5 points sur un trimestre.

Baromètre TPE-PME Novembre 2023 Opinions sur la Trésorerie 2017-2023 (graphique Bpi France le Lab / Rexecode)

• Les soldes d’opinion sur la situation de trésorerie des PME / TPE suivent un même mouvement de dégradation. Le jugement sur la situation de trésorerie des trois mois précédents perd 5 points, tandis que ceux sur les situations actuelle et future reculent chacun de 4 points.

• Les délais de paiement des clients n’ont jamais été jugés aussi élevés.

• Les intentions d’investissement baissent de 5 points par rapport au trimestre précédent. 52% des sondés ont investi ou comptent investir en 2023, c'est davantage qu'il y a un an, au pic des inquiétudes suscitées par la crise énergétique européenne. Le renouvellement et/ou la modernisation des équipements et installations en reste le premier motif. Le motif environnemental est stable, évoqué par 43% des dirigeants, et semble devenu plus fondamental qu’avant la pandémie de Covid.

La part des dirigeants de PME/TPE qui font part de difficultés d’accès au crédit augmente. Pour financer leur exploitation courante (22%, +1 point sur le trimestre) et plus encore leurs dépenses d’investissement (+3 points, 21%, au plus haut depuis le lancement de l’enquête en 2017).

• Les difficultés de recrutement restent de loin la première préoccupation, évoquée par 53% des dirigeants, une proportion en baisse d’un point sur le trimestre. Deuxième frein, les perspectives de demande dégradées sont citées par 43% des dirigeants (+2 points), suivies des coûts et prix trop élevés (35%, +1 point).

• Les tensions sur les approvisionnements semblent s’installer (prix, délais de livraison, etc.) alors qu'une part stable de 59% des dirigeants s’y déclarent confrontés, dont 62% à un niveau inchangé. Ainsi, tandis que les contraintes de demande progressent, celles pesant sur l’offre persistent.

Focus de cette édition :

Investissements verts et stratégie de décarbonation

Près de la moitié des PME/TPE déclarent avoir réduit leur consommation d’énergie (électricité, gaz ou pétrole) grâce à des mesures de sobriété énergétique. Cependant près des deux-tiers ont vu leur facture énergétique augmenter. Une majorité prévoient ou ont réalisé des investissements "verts" en 2023, dont les trois destinations principales sont les systèmes d’éclairage et de gestion des déchets, et le parc automobile de l’entreprise. Principal obstacle à la réalisation de ces investissements, l’impossibilité d'en répercuter les coûts dans les prix, est cité par 45% des dirigeants. en savoir +

C'est nouveau :

A compter de cette édition, les données (2017- ) du baromètre sont disponibles dans des tableaux résumés au format Excel. Voir ci-dessous.

Actualités

Etudes pour le débat public