Espace adhrent
Page d'accueil > Indicateurs et Graphiques > Enquête Trésorerie, Investissement et Croissance des PME

Enquête Trésorerie, Investissement et Croissance des PME

Baromètre trimestriel Bpifrance Le lab - Rexecode

Lancée en 2018 en partenariat avec Bpifrance Le lab, cette enquête recueille chaque trimestre le sentiment des dirigeants de TPE et PME sur la trésorerie de leur entreprise, les délais de paiement clients et fournisseurs, leur financement et leurs projets d’investissement.

Le baromètre identifie aussi les freins au développement de l'entreprise. Une thématique spécifique est développée dans chaque édition en fonction de l’actualité.

Voir aussi : Enquête Trésorerie grandes entreprises et ETI

L’impact de la crise du Covid-19 sur les PME

- Baromètre Trésorerie, Investissement et Croissance des TPE et PME

13/05/2020

Le baromètre "Trésorerie, Investissement et Croissance" du 2ème trimestre 2020, comprend un questionnaire spécifique sur la crise du coronavirus. La plupart des dirigeants de PME et TPE estiment que la crise amputera leur chiffre d'affaires en 2020. Ils mobilisent largement les dispositifs de soutien et espèrent ainsi surmonter les difficultés de trésorerie. Seuls 1% des sondés envisagent une cessation d'activité. Par contre, une large majorité annule ou reporte les projets d'embauche et d'investissement.

focus covid-19

Une très large majorité de dirigeants (91%) estime que la crise amputera leur chiffre d’affaires annuel en 2020. 41% des dirigeants anticipent une baisse comprise entre 10% et 30%, tandis que 41% d'entre eux prévoient une baisse supérieure à 30%. Cette perte s’explique principalement par le manque de débouchés (cité par 45% des dirigeants), en cohérence avec la forte progression des contraintes de demande ce trimestre. Pour 36% des dirigeants, la perte d'activité est directement liée à la fermeture règlementaire de leur entreprise. Seuls 5% des chefs d’entreprise s’attendent à un impact neutre ou positif de la crise sur leur activité.

59% des dirigeants de PME estiment que le retour à la normale se fera difficilement après la levée des mesures de confinement. Toutefois, 40% d’entre eux anticipent un rétablissement rapide, mais sans rattrapage des pertes d’activité accumulées pendant la crise pour 29% des chefs d’entreprise. Moins de 1% des sondés envisagent à ce stade une liquidation de leur entreprise.

Les PME mobilisent largement les dispositifs de soutien qui leur sont proposés. Elles ont massivement recours à l’activité partielle (79%) et au report de charges (58%). 44% ont déjà demandé un Prêt Garanti par l’Etat et 27% envisagent de le faire. En conséquence, si un-tiers des PME jugent leur trésorerie suffisante pour affronter la crise, près de la moitié estiment que les difficultés de trésorerie seront surmontables tandis que 7% estiment qu'elles seront insurmontables.

Seul un tiers des dirigeants qui avaient des projets d’investissement (81%) envisagent de les maintenir. Dans le cas inverse, ils privilégient majoritairement le report des projets (46%) à l’annulation (22%), cette dernière découlant essentiellement des incertitudes élevées entourant l’environnement économique (pour 81%). Près de la moitié annuleraient leurs projets pour des contraintes de trésorerie et 27% en raison de l’insuffisance des débouchés. 36% des dirigeants qui avaient des projets d’embauche (77%) envisagent de les maintenir, tandis que 41% comptent les reporter et 23% les annuler.

PME/TPE : dégradation sensible de la trésorerie au 2ème trimestre et recul attendu de l’investissement

- Baromètre "Trésorerie, Investissement et Croissance des PME", mai 2020

13/05/2020

Les dirigeants de TPE et PME interrogés fin avril font état d'une nette dégradation de la trésorerie depuis l'enquête de février et estiment que cette tendance s'accentuera sensiblement ces prochains mois. Si seuls 7% d'entre eux jugent ces difficultés insurmontables, 60% anticipent une baisse de l'investissement en 2020 alors que l'accès au crédit reste aisé. Dans le contexte du confinement, les contraintes de demande ont fortement progressé pour devenir, de loin, le principal frein à la croissance des PME.

Baromètre TPE-PME mai 2020 Trésorerie

• La trésorerie des PME s’est très fortement détériorée au cours des 3 derniers mois et se dégraderait encore plus sensiblement à court terme, 82% des PME anticipant une dégradation au cours des 3 prochains mois. La situation de trésorerie est également bien moins confortable. Notons toutefois que 10% des chefs d’entreprise la jugent aisée et 43% normale. Elle est difficile pour 47% d’entre eux.

• L’investissement est attendu en net recul en 2020. 37% des dirigeants comptent investir cette année, contre 55% il y a 3 mois. Le solde d’opinion sur l’évolution de ces dépenses chute de 51 points (à −51), 60% de chefs d’entreprise anticipant une baisse de leurs investissements. Les besoins de renouvellement et/ou de modernisation des équipements demeurent le principal motif d'investissement, meme si l’introduction de nouveaux produits/services et la mise en norme progressent.

• Les conditions d’accès au crédit restent aisées, dans un contexte de politique monétaire très accommodante. Seules 19% des entreprises ayant recours au crédit ont rencontré des difficultés pour financer leur exploitation courante, une proportion stable sur un an, et 17% pour le financement de leurs investissements, une proportion en légère hausse sur un an.

• Les contraintes de demande sont devenues le principal freins à la croissance. Dans le contexte du confinement de la population, 66% des dirigeants citent les perspectives de demande dégradées comme un frein contre seulement 29% au trimestre précédent. Elles détrônent les difficultés de recrutement qui ne sont plus citées que par 29% des dirigeants contre 55% au trimestre précédent.

Focus de cette édition : L’impact de la crise du Covid-19 sur les PME

Voir aussi

Actualités

Ne manquez pas