Espace adhrent
Page d'accueil > Indicateurs et Graphiques > Enquête Trésorerie, Investissement et Croissance des PME

Enquête Trésorerie, Investissement et Croissance des PME

Baromètre trimestriel Bpifrance Le lab - Rexecode

Lancée en 2018 en partenariat avec Bpifrance Le lab, cette enquête recueille chaque trimestre le sentiment des dirigeants de TPE et PME sur la trésorerie de leur entreprise, les délais de paiement clients et fournisseurs, leur financement et leurs projets d’investissement.

Le baromètre identifie aussi les freins au développement de l'entreprise. Une thématique spécifique est développée dans chaque édition en fonction de l’actualité.

Voir aussi : Enquête Trésorerie grandes entreprises et ETI

Covid-19 - Une majorité des dirigeants de PME et TPE sont confiants dans la solidité financière de leur entreprise

- Focus Baromètre PME/TPE- février 2021

25/02/2021

Interrogés début février sur l'impact de la crise sanitaire sur la situation financière et le financement de leur entreprise, une majorité des dirigeants de PME et TPE semblent confiants. Néanmoins, environ 10% d’entre eux font part de fortes difficultés. Plus précisément, 8% craignent de ne pouvoir rembourser leur prêt garanti par l'Etat (PGE), 16% jugent le niveau actuel de leurs fonds propres insuffisant pour le développement de leur entreprise et 14% jugent leur niveau d’endettement très contraignant.

Focus

• La part de PME/TPE qui ont mobilisé la quasi-totalité du PGE reste limitée (23%) même si elle progresse. Près de 70% en ont utilisé une faible part ou ne l’ont pas entamé. Le recours au PGE était motivé principalement par la constitution de liquidités de précaution.

• 59% des entreprises ayant obtenu un PGE utiliseraient la durée maximum pour le rembourser, soit 6 ans. 9% pensent le rembourser intégralement dès 2021. En revanche, 8% craignent ne pas être en mesure de le rembourser. Cette proportion connait un accroissement régulier (4% en septembre et 6% fin octobre).

• Plus de la moitié des dirigeants signalent une augmentation de l'endettementde leur entreprise au cours de la crise. Un résultat à relativiser, la grande majorité des PME n'ayant peu ou pas mobilisé leur PGE. L’augmentation de la dette a néanmoins été supérieure à 50% pour 15% d’entre eux. Plus de la moitié des dirigeants jugent que l’endettement de leur entreprise n’exerce pas de contrainte pour engager la reprise, 14% jugent qu’il représente une contrainte très forte.

• 53% des répondants constatent une stabilité ou une progression du niveau de fonds propres de leur entreprise. Les fonds propres se seraient cependant contractés de plus de 50% pour 10% des PME/TPE. 16% des dirigeants jugent que le niveau de leurs fonds propres est un frein au développement de leur entreprise, mais 45% estiment que ce n'est pas le cas. 41% des dirigeants se disent prêts à ouvrir leur capital pour financer un projet important. Ils le feraient prioritairement auprès d’un nouvel associé.

Voir aussi

Confiants dans leur trésorerie, une large majorité de dirigeants de TPE et PME prévoient d'investir en 2021

- Baromètre "Trésorerie, Investissement et Croissance des PME", Février 2021

25/02/2021

Les dirigeants de TPE et PME interrogés début février font dans l’ensemble état de meilleures perspectives qu'à l'automne. Leur opinion sur la situation de trésorerie est à un point haut et celle sur la trésorerie future se redresse fortement. Portées notamment par des conditions de financement favorables et le recours aux prêts garantis par l’Etat (PGE), les intentions d’investissement rebondissent.

Baromètre TPE-PME fev. 2021 Trésorerie

• La situation de trésorerie n’a jamais été perçue aussi positivement par les dirigeants de PME/TPE depuis la publication de la première enquête en mai 2018. Leurs prévisions de trésorerie se redressent aussi. 55% des PME s’attendent à une stabilisation de leur situation de trésorerie (contre 48% fin octobre). La détente des délais de paiement contribue à cette amélioration.

• Les intentions d’investissement des PME/TPE rebondissent à leur niveau d'avant crise. 55% des dirigeants de PME comptent investir en 2021, un niveau identique à celui observé il y a un an, avant l’annonce du premier confinement. 41% avaient des projets d'investissement pour 2020 en octobre.

• Les conditions d’accès au crédit restent aisées malgré un léger durcissement. Seules 16 % des chefs d’entreprise déclarent rencontrer des difficultés pour financer l’exploitation courante.

• Les perspectives de demande dégradées demeurent le principal frein à la croissance des PME/TPE (citées par 50 % des dirigeants). Ce frein s’est toutefois un peu desserré depuis la fin d’année dernière. Les difficultés de recrutement arrivent en deuxième position.

Focus de cette édition : Impact de la crise sur la situation financière et le financement des entreprises

Actualités

Etudes pour le débat public