Espace adhrent
Rester connecté
Page d'accueil > Analyses et prévisions > Analyse et diagnostic

Analyse et diagnostic

Notes de fond sur une question d'actualité ou un pays

Une vingtaine de notes par an pour une analyse approfondie d'une question d'actualité, de la situation économique d'un pays ou d'une région. Une partie de ces analyses sont présentées lors des réunions mensuelles, temps fort de la relation de Coe-Rexecode avec ses adhérents.

Notes de 5 à 10 p. réservées aux adhérents.

Si vous êtes adhérent, connectez-vous pour avoir accès à plus d’informations.

Si vous souhaitez vous renseigner sur les modalités d’adhésion, contactez-nous.

Conjoncture des économies émergentes à l'automne 2019: détente financière sans redressement de la croissance

- Novembre 2019

25/11/2019

La détente financière observée dans les pays émergents depuis plusieurs mois ne s’explique pas par une amélioration conjoncturelle mais plutôt par son anticipation, elle-même portée par la perspective d’un accord commercial sino-américain et d’un policy mix favorable. Une stabilisation de l’activité paraît plus plausible qu’une réaccélération de la croissance au cours des prochains trimestres.

Emergents - Croissance du PIB en volume

• L’heure est à la détente pour ce qui concerne l’appréciation du risque émergent. L'indice boursier des pays émergents surperforme légèrement celui des pays développés et les entrées nettes de capitaux ont soutenu leurs devises.

• Pourtant, l’embellie conjoncturelle se fait attendre. La croissance des économies émergentes est tombée à 4,2% sur un an fin 2018 suite au ralentissement chinois et n'a pas décollé depuis. La production industrielle stagne et le climat des affaires reste mitigé.

• Mais, l'environnement économique s'est amélioré (cycle électronique, espoir d'accord sino-américain) et le policy mix devient plus accommodant, laissant espérer une stabilisation.

• Des éclaircies s’annoncent pour la Turquie, la Russie et le Brésil notamment. La Turquie devrait sortir de récession en 2019. En revanche, le choc de prix sur les biens alimentaires (peste porcine) affectera le pouvoir d’achat des ménages en Chine et en Inde.

France: la croissance change de moteurs, pas de rythme

- Novembre 2019

21/11/2019

Le ralentissement de l'économie française amorcé début 2018 s’est confirmé jusqu’à l’été 2019. La croissance est installée sur un rythme modeste de l’ordre de 1,2% l’an qui devrait peut varier à court terme. Portée par l’investissement depuis plusieurs trimestres, elle reposerait désormais plus sur la consommation des ménages, dont le pouvoir d’achat progresse bien plus rapidement que le PIB. Les points de vigilance portent sur l’ampleur du ralentissement de l’investissement, l'évolution de l'épargne et la fuite à l'importation.

France - Contribution à la croissance du PIB
Voir aussi

Actualités

Ne manquez pas