Espace adhrent
Rester connecté
[Rexecode dans les médias]

France - Après 1,5% de croissance en 2018 quelles sont les perspectives pour 2019 ?

30/01/2019

Denis FERRAND

Denis Ferrand analyse les dernier chiffres de la croissance en France pour le 4° trimestre et l'année 2018. Elle ralentit en 2018 par rapport à 2017, rejoignant probablement son potentiel au vue des tensions persistantes sur l'offre. Pour la première fois depuis longtemps France et Allemagne progressent au même rythme. Pourtant, le gouvernement allemand anticipe une croissance d'environ 1% en 2019, tandis que le gouvernent français maintient le chiffre de 1,7%. Cela suppose une nette accélération de l'activité. Or, si on peut espérer une reprise de la consommation, c'est moins le cas de l'investissement des entreprises.

Boursorama, Ecorama, 30 janvier 2019Denis Ferrand est interviwvé par David Jacquot Voir le site de l'émission
[Points d’actualité]

France: la croissance a reflué en 2018, pas les difficultés d’offre

30/01/2019

Après 2,3% en 2017, la progression du PIB est retombée à 1,5% en 2018. Son rythme instantané est resté un peu en dessous de son rythme potentiel (environ 1,2%) tout au long de l’année écoulée. La fin de l’exercice est du même acabit (+1,1 % l’an sur un trimestre). Malgré ce fléchissement, les difficultés d’offre restent aussi aiguës que fin 2017 et toujours plus fortes que les difficultés liées à une insuffisance de la demande.

France PIB 2018
[Rexecode dans les médias]

Impôt sur les sociétés en France: un taux élevé mais une assiette étroite

18/01/2019

Emmanuel JESSUA

En dépit d'un taux très élevé, l'impôt sur les sociétés génère peu de recettes en France. Ce paradoxe s'explique par une assiette étroite, amoindrie par de nombreuses niches fiscales. Certaines sont efficaces, comme le Crédit Impôt Recherche, d'autres moins. Par ailleurs, les faibles recettes de l'IS s'expliquent aussi par le fait que les marges des entreprises sont réduites par le poids atypique des impôts sur la production en France. Une baisse progressive de l'IS jusqu'à 25% est programmée d'ici la fin du quinquennat mais rien de concret n'est annoncé sur les impôts de production.

Boursorama - Ecorama - 18 janvier 2019 Le paradoxe de cet impôt au taux si élevé et qui rapporte si peu... Avec Emmanuel Jessua, directeur des Etudes de RexecodeEmission présentée par David Jacquot

Actualités

Ne manquez pas