Espace adhrent
Page d'accueil > Analyses et prévisions > Veille documentaire

Veille documentaire

Etudes, rapports, sources: la sélection de la semaine

image Markus Winkler on Unsplash

Le service Info-Doc de Rexecode propose exclusivement aux adhérents chaque début de semaine un bulletin de veille sur les enjeux économiques internationaux, les grandes zones et pays, les questions de politique économique, ainsi que des secteurs stratégiques.

Le document de la semaine, en accès libre, fait la synthèse d'une publication jugée particulièrement intéressante.

Document de la semaine

Sélectionné par la service Info-Doc de Rexecode, le Document de la semaine met en avant une publication présente dans le bulletin de veille heb...

    La croissance accélérerait progressivement en France et en Europe d'ici 2025 selon la Commission européenne

    Spring 2024 European Economic Forecast, Commission européenne

    21/05/2024

    Dans ses prévisions économiques du printemps, la Commission anticipe pour 2024-2025 une "reprise progressive dans un contexte de risques géopolitiques élevés", après une longue période de stagnation économique en Europe. En France, la croissance devrait aussi s’accélérer en 2025, freinée toutefois par la modération des investissements.

    Prévisions économiques européennes, printemps 2024 – Commission européenne

    • Dans ses perspectives économiques de printemps la Commission européenne prévoit une croissance du PIB de 1,0% en moyenne dans l'UE et de 0,8% dans la zone euro en 2024. Elle serait suivie d’une accélération à respectivement 1,6% et 1,4% en 2025. L'inflation (IPCH) devrait baisser dans l'UE, passant de 6,4% en 2023 à 2,7% en 2024, puis à 2,2% en 2025 – de 5,4% en 2023 à 2,5% en 2024, puis à 2,1% en 2025 dans la zone euro.

    La croissance européenne sera principalement portée par la hausse de la consommation privée, elle-même soutenue par le recul de l'inflation, la reprise du pouvoir d'achat et la poursuite de la progression de l'emploi. A l’inverse, la dynamique des investissements ralentirait, "tirée vers le bas par la spirale négative de la construction résidentielle, elle ne devrait se redresser que progressivement".

    • En France, les restrictions budgétaires et "des investissements modérés vont peser sur la croissance"

    Après un ralentissement important au second semestre 2023, la croissance française serait modeste en 2024 (+0,7%) et s’accélérerait en 2025 (+1,3%). La consommation privée en serait le principal moteur grâce au rebond des salaires réels. L'investissement des ménages et des entreprises devrait ralentir en 2024, avant de se redresser progressivement en 2025. A l'instar de la zone euro, l’inflation devrait diminuer de manière significative, jusqu'à 2,0% en 2025, après 5,7% en 2023, sous l’effet de la baisse des prix de l’énergie et des matières premières.

    Le déficit public français diminuerait légèrement de 5,5% du PIB en 2023, à 5,3% en 2024 puis 5,0% en 2025. La dette publique atteindrait près de 114% du PIB d'ici 2025.

    La Commission précise que "les mesures de réduction du déficit annoncées par le gouvernement et suffisamment détaillées ont été prises en compte dans ces prévisions et devraient également peser sur la croissance économique".

    Synthèse par la Doc de Rexecode, accès au document ci-dessous.

    Spring 2024 Economic Forecast: A gradual expansion amid high geopolitical risks
    Commission européenne - European Economic Forecasts, 15 mai 2024

    Les TIC, dont l’intelligence artificielle, restent un secteur à forte croissance selon l’OCDE

    Perspectives de l’économie numérique de l’OCDE, mai 2024

    14/05/2024

    Selon les dernières Perspectives de l’économie numérique de l’OCDE, le secteur des TIC reste dynamique, avec des écarts importants entre pays. Les investissements dans l’intelligence artificielle sont en forte augmentation mais la diffusion de cette révolution technologique devra progresser davantage dans l’ensemble des secteurs pour que ses bienfaits soient plus largement partagés.

    Les Perspectives de l’économie numérique de l’OCDE analysent le développement des technologies de l’information, ainsi que les enjeux et politiques relatives au numérique dans les pays membres et les économies partenaires de l’OCDE.

    Le Volume 1 de l’édition 2024 présente de nouvelles estimations du taux de croissance du secteur des technologies de l’information et des communications (TIC), et apporte de nouveaux éclairages sur les technologies phares, dont l’intelligence artificielle, qui sous-tendent la transformation numérique.

    • Le secteur des TIC affiche un taux de croissance trois fois supérieur à celui de l’ensemble de l’économie entre 2013 et 2023

    L’OCDE estime qu’au cours des dix dernières années, dans les pays de l’OCDE, le secteur des TIC ("noyau" de l’économie numérique, qui sous-tend l’innovation du secteur) a progressé en moyenne de 6,3%, soit environ trois fois plus rapidement que l’ensemble de l’économie.

    Pour autant, on observe de fortes disparités entre les pays, avec un écart de croissance de plus de 10 points entre la tête et la queue de peloton.

    En 2023, le secteur a enregistré une croissance "record" de 7.6% dans l’OCDE. Cette moyenne masque de nets écarts avec près de 12% au Royaume-Uni, 11,5% en Belgique ou 11% en Allemagne (6,6% en France), contre 4% en Italie ou en Grèce, ou encore 3,1% en Slovaquie.

    • En matière d’intelligence artificielle, le rapport souligne l’essor de l’IA générative et la faible diffusion au-delà du secteur des TIC

    L’investissement de capital-risque dans les start-ups spécialisées dans l’IA est passé de 1,3 Mds$ en 2022 à 17,8Mds$ en 2023. Les risques sont également en forte augmentation : le nombre "d’incidents et de dangers liés à l’IA générative rapportés par des organes de presse réputés à l’échelle mondiale a été multiplié par 53 depuis fin 2022".

    L’OCDE souligne toutefois que l’adoption de l’IA se concentre dans le secteur des TIC, dans lequel en moyenne 28% des entreprises de la zone OCDE l’ont utilisée en 2023 (contre 4% dans la construction et jusqu’à 18% dans les activités financières et d’assurances). Pour que les avantages de l’IA soient partagés plus largement, les taux de diffusion doivent progresser dans les autres secteurs.

    L’OCDE note que parmi les institutions qui ont publié le plus de travaux sur l’IA en 2023, sept des dix premières étaient implantées en Chine, deux autres se trouvant en France et une aux États-Unis.

    Synthèse par la Doc de Rexecode, accès par le lien ci-dessous.

    Perspectives de l’économie numérique de l’OCDE 2024 (Volume 1) : Cap sur la frontière technologique
    OCDE, 14 mai 2024

     

    Voir aussi :

    Baromètre du numérique 2023 - Enquête sur la diffusion des technologies de l’information et de la communication dans la société
    CREDOC, 14 mai 2024

    Enquête sur la diffusion et l'usage des technologies de l'information dans la société française, menée par le Credoc pour le compte du Conseil général de l'économie, l'ARCEP, l’Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT) et l’Arcom. Le baromètre mesure les taux d'équipement, la consommation médias, les principaux usages sur Internet et les règles et outils de protection. Le quatrième chapitre aborde "l'avenir du numérique" : objets connectés, place du numérique dans la vie quotidienne et au travail, intelligence artificielle, empreinte environnementale, appropriation du numérique.

Actualités

Etudes pour le débat public