Espace adhrent
Page d'accueil > Indicateurs et Graphiques > Compétitivité: l'observatoire > Enquête qualité-prix auprès des importateurs européens

Enquête qualité-prix auprès des importateurs européens

Une enquête exclusive sur la compétitivité des grands pays industriels

Depuis 20 ans Coe-Rexecode demande aux responsables d'achat européens d'évaluer les produits des grands pays fournisseurs. C’est la seule enquête qui permette de mesurer les facteurs prix et "hors prix" de la compétitivité (qualité, innovation, design, etc.)

Les principaux résultats sont décrits dans notre bilan annuel de la compétitivité française. Pour un exploitation sur mesure de l'enquête contactez nous.

Enquête compétitivité 2020 - Amélioration globale pour la pharmacie hygiène-beauté, détérioration pour les produits agro-alimentaires français

- Mars 2021

08/03/2021

Selon l'enquête Compétitivité sur les biens de consommation menée à l'automne 2020 auprès d'un panel de près de 500 importateurs européens, le positionnement des produits français relativement à leurs grands concurrents mondiaux s'améliore pour la pharmacie hygiène-beauté mais se détériore pour les produits agro-alimentaires et dans une moindre mesure l'habillement. Si le rapport qualité-prix progresse (hors habillement), la qualité semble faiblir (hors pharmacie). La notoriété et les délais de livraison restent globalement bons mais la diversité des fournisseurs pose question.

Qualité-Prix : rang des produits (biens de consommation)  français sur 10 pays fournisseurs

L'enquête annuelle de compétitivité interroge depuis 20 ans un panel de 500 importateurs européens sur leur appréciation des produits des grands exportateurs mondiaux. Elle permet d'effectuer un classement selon 9 critères "hors-prix" et un critère de prix. Biens d'équipement et biens de consommation sont traités en alternance. L'enquête menée en septembre 2020 a porté sur les biens de consommation.

L’analyse de l'ensemble des critères par sous-secteurs fait ressortir des évolutions hétérogènes. Les produits pharmaceutiques et d’hygiène-beauté français ont vu leur compétitivité progresser nettement sur la plupart des critères. En particulier, leur rapport qualité-prix est passé de la 6e à la 3e place du classement (derrière le Japon et l’Allemagne). A l’inverse, les produits agro-alimentaires ont enregistré une nette dégradation sur de nombreux des critères (qualité, notoriété, délais de livraisons, services associés, variété des fournisseurs, prix) de même que, dans une moindre mesure, l’habillement.

La perception de la qualité des produits français se dégrade sauf pour la pharmacie-hygiène (passage de la 3ème à la 2ème place). Les équipements du logement chutent le plus fortement passant de la 2ème à la 5ème position. La position française est plus stable sur le contenu en innovation technologique, trois secteurs conservant leur rang 2018. L’habillement-accessoires chute cependant de la 5ème à la 7ème place.

La notoriété, les délais de livraison restent globalement bons. La notoriété s'améliore pour les secteurs habillement-accessoires et pharmacie-hygiène qui montent de la 4ème à la 2ème place, mais se dégrade pour les produits agro-alimentaires qui chutent de la 1ère place à la 4ème et reculent aussi de la 2ème à la 5ème place sur les délais de livraison. Sur ce critère, la France est 2ème sur les équipements du logement et sur les produits pharmaceutiques, 4ème sur l’habillement-accessoires. La France reste dans la première moitié du classement pour les services associés au produit, sauf pour les produis agroalimentaires.

Les importateurs jugent la variété des fournisseurs comme étant plutôt mauvaise dans l’ensemble, mais avec une certaine hétérogénéité par secteurs. La France occupe la 8ème place du classement sur l’habillement (stable), la 7ème sur les équipements du logement (perte d’un rang), la 6ème sur les produits agro-alimentaires (perte de 5 rangs) et la 3ème place sur les produits pharmaceutiques et d’hygiène.

Enfin, en ce qui concerne les prix, les résultats restent médiocres, même si on note une forte amélioration sur les équipements du logement (passage de la 6ème à la 3ème place). Sur tous les autres types de produits, la France est à la 6ème place ou en-dessous.

Actualités

Etudes pour le débat public