Espace adhrent
Rester connecté
Page d'accueil > Analyses et prévisions > Lettre de Rexecode > L’ISF, c’était 5 milliards d’euros de recettes fiscales mais 45 milliards d’euros de perdus pour l'économie française

L’ISF, c’était 5 milliards d’euros de recettes fiscales mais 45 milliards d’euros de perdus pour l'économie française

- Lettre du 6 décembre 2018

06/12/2018

La situation actuelle voit s’accumuler les revendications les plus diverses. Il serait fâcheux dans un contexte aussi instable que des annonces désordonnées et quelquefois contradictoires viennent remettre en cause des réformes structurelles positives pour la croissance et le pouvoir d’achat. C’est le cas de la suppression de l’ISF dont l'évaluation ne pourra avoir de sens qu’après plusieurs années. On en a cependant d’ores et déjà une idée: elle sera le symétrique positif des dégâts de 35 ans d’ISF. Mais ses effets seront progressifs, comme l’hémorragie de capital qui l’avait précédée.

Jacek Dylag, Unsplash
Sommaire :
  • Quels impacts économiques immédiats des mouvements sociaux en France ?
  • Brexit: éléments de chiffrage du choc à venir
  • G20: une trêve commerciale mais des incertitudes
  • L’OPEP face à la chute des cours pétroliers
  • Turquie : coûteux rééquilibrage en cours
Voir les documents

Actualités

Ne manquez pas