Espace adhrent
Rester connecté
Page d'accueil > Indicateurs et Graphiques > Compétitivité: l'observatoire > Enquête qualité-prix auprès des importateurs européens > Enquête Compétitivité 2017 : des produits français de qualité mais pas assez innovants et trop chers

Enquête Compétitivité 2017 : des produits français de qualité mais pas assez innovants et trop chers

- Enquête biens d'équipement, Janvier 2017

18/01/2018

Selon les importateurs européens, les biens d'équipements français se situent dans une fourchette médiane pour les critères "hors-prix" et se distinguent particulièrement pour la qualité, la notoriété et les délais de livraison. Cependant, ils sont en majorité jugés chers au regard de leur qualité. Biens intermédiaires, d’équipement mécaniques, électriques ou électroniques : tous demeurent dans la seconde partie du classement en matière de compétitivité-prix.

France classement biens d'équipement rapport qualité-prix

L'enquête annuelle de compétitivité interroge depuis 20 ans un panel de près de 500 importateurs européens sur leur appréciation des produits des grands exportateurs mondiaux. Elle permet de classer les produits nationaux selon 9 critères "hors-prix" et un critère de prix.

Cette neuvième enquête sur les biens d'équipement, qui parait en alternance avec l'enquête "bien de consommation", permet d'analyser l'évolution du classement des produits made in France.

L'enquête 2017 confirme la détérioration lente mais quasi-continue du rapport qualité-prix des biens d’équipement français depuis 2001.

• Une certaine constance dans la qualité

Depuis une décennie, ce sont les biens intermédiaires qui mènent le classement mais la constance est bien un point fort français pour les trois types de biens : ils se sont classés entre la 3° et la 5° place 23 fois sur 27 au cours des neuf enquêtes menées depuis 2001. Parmi les critères "hors prix" on notera la bonne performance sur les délais de livraison : en 2017, les biens intermédiaires et mécaniques se maintiennent dans le Top 3 depuis 2007, et les biens électriques et électroniques dans le Top 4.

• Un point faible jamais démenti : les prix trop élevés

Sur le critère du prix, à l’exception des années 2001 et 2011, les produits français oscillent autour de la 8° position. Dans ces conditions, le rapport qualité-prix continue sa lente décroissance depuis 2001. Après une forte chute en 2015, les produits mécaniques ont rebondi légèrement pour atteindre la 6° place. Inversement, les produits électriques et électroniques ont perdu deux rangs depuis 2015. Les biens intermédiaires ont retrouvé à la 8ème place en 2017 après un bond fugace à la 2° position en 2015.

Les biens d’équipement français continuent de subir à l’échelle internationale un positionnement de prix trop élevé. Les améliorations localisées sur certains critères hors-prix sont insuffisantes pour sortir la production française de la moitié inférieure du classement pour le rapport qualité-prix.

Voir aussi

Actualités

Ne manquez pas