Espace adhrent
Rester connecté
Page d'accueil > Analyses et prévisions > Veille documentaire > Document de la semaine > Des pistes pour réduire le poids de la dépense publique (France Stratégie)

Des pistes pour réduire le poids de la dépense publique (France Stratégie)

- Note d'analyse France Stratégie, N°74, janvier 2019

21/01/2019

Alors que le montant des dépenses publiques de la France a atteint 1.294 milliards d'euros en 2017 (soit le ratio le plus élevé parmi les pays de l'UE), France Stratégie présente une note qui évalue la faisabilité d'un objectif ambitieux de réduction de la dépense publique de 3 points de PIB en 5 ans. Trois scénarios de réduction des divers postes de la dépense publique sont évalués au regard de cet objectif.

La note de France Stratégie, "Où réduire le poids de la dépense publique?" évalue la faisabilité et les implications de trois scénarios permettant de réduire structurellement les dépenses publiques de 3 points de PIB en 5 ans.

Les auteurs ont choisi de retenir une approche descendante, qui consiste à allouer les efforts d'ajustement par grandes masses de dépenses, tout en facilitant la comparaison avec les autres pays européens. L'ensemble de l'analyse conduite sur la décomposition des dépenses publiques est basée sur les données de la comptabilité nationale regroupées par grandes natures d'intervention sur la base d'une construction originale.

• Une comparaison des dépenses publiques françaises avec 11 pays européens

La note propose d'abord un bilan détaillé des postes sur lesquels la France dépense davantage que la moyenne des 11 pays européens. Sur la base de cette comparaison, la dépense publique en France se caractérise par:

- un niveau élevé de prestations monétaires, supérieur de 4,3 points de PIB à la moyenne et largement dû aux pensions de retraite (+3,4 points de PIB),

- des services sociaux et culturels développés, mais en retrait par rapport aux pays nordiques (5 points de PIB supérieurs à la France),

- des dépenses d'administration générale supérieures à la moyenne (+1,1point de PIB),

- un niveau élevé de subventions et d'aides diverses (+1 point de PIB hors CICE),

- un niveau d'investissement particulièrement élevé dans les collectivités locales (+0,6 point de PIB),

- une charge de la dette proportionnelle à son niveau.

• Trois scénarios de réduction de la dépense publique française

Partant du constat qu' "il paraît justifié de se fixer pour objectif de réduire le poids des dépenses publiques de 3 points de PIB en cinq ans", les auteurs présentent les effets de 3 scénarios en envisageant les combinaisons de mesures permettant d'atteindre l'objectif fixé, selon les contraintes supplémentaires que l'on s'impose.

1 - Faire converger nos dépenses vers la moyenne européenne sans toucher au poids des dépenses sociales ni à celui des dépenses régaliennes s'avère insuffisant pour atteindre l'objectif.

2 - Autoriser une légère progression du poids des dépenses d'éducation et de la défense, avec un effort modéré sur l'investissement local et le choix de contenir la croissance des prestations sociales l'objectif semble très compliqué à atteindre, même en consentant de gros efforts sur les autres postes.

3- Avec des dépenses d'éducation et de défense inchangée, modérer la pression sur les dépenses de santé et viser une stabilisation (plutôt qu'une baisse) du poids de l'investissement public pour préparer la transition écologique semble le plus atteignable à condition d'augmenter les économies sur les dépenses de redistribution monétaire (y compris les retraites).

Où réduire le poids de la dépense publique ?
France Stratégie, La Note d'analyse N°74, janvier 2019

Voir aussi : " Comment mesurer les économies sur les dépenses publiques ?
France Stratégie, La note méthodologique N°73, janvier 2019

Actualités

Ne manquez pas