Espace adhrent
Page d'accueil > Analyses et prévisions > Synthèse conjoncturelle > Les chocs de prix pèsent sur l'activité industrielle dans le monde et sur les trésoreries en France

Les chocs de prix pèsent sur l'activité industrielle dans le monde et sur les trésoreries en France

- Synthèse du 18 octobre 2021

18/10/2021

Le FMI, qui a révisé ses prévisions de croissance mondiale légèrement à la baisse à 5,9% en 2021, retient que le choc de prix s’atténuerait en 2022 dans les pays développés, plus tard dans les pays émergents. Dans l'immédiat, prix et approvisionnements pèsent sur l'activité aussi bien en Europe, qu'en Chine ou aux Etats-Unis.

Production industrielle Chine, Zone euro, Etats-Unis (graphique)

Le FMI a révisé ses prévisions de croissance mondiale légèrement à la baisse à 5,9% en 2021, se rapprochant de nos Perspectives de septembre (5,8%), toutefois plus prudentes pour 2022 (4,4% contre 4,9% pour le FMI). Le choc de prix s’atténuerait en 2022 dans les pays développés, plus tard dans les émergents, mais il pèse sur l'activité.

Aux Etats-Unis, les anticipations d’inflation des ménages atteignent 4,8 % à 1 an et 2,8% à 5 ans en octobre. La progression plus vive qu’attendu des ventes au détail (+0,7% sur un mois en valeur) est à prendre avec précaution. Les minutes de la Fed ont confirmé par ailleurs l'amorce du tapering d’ici mi-novembre ou décembre.

En France, l’envolée des cours des matières premières pèse sur la trésorerie d’exploitation des grandes entreprises et ETI d’après l’enquête AFTE-Rexecode.

En zone euro, la production industrielle a baissé de 2% en août sur un mois, lestée par le secteur automobile.

En Chine, la croissance a très nettement ralenti au 3e trimestre (0,2% sur un trimestre après +1,2 % au 2e trimestre).

Actualités

Etudes pour le débat public