Espace adhrent
Page d'accueil > Analyses et prévisions > Perspectives économiques et Bilan de l'année > Perspectives économiques > Perspectives de l'économie mondiale 2020-2021: un rebond en quête de relais

Perspectives de l'économie mondiale 2020-2021: un rebond en quête de relais

- Perspectives, septembre 2020

18/09/2020

La sortie du "grand confinement", même en ordre dispersé, a entraîné partout un net rebond de l’activité. C'est maintenant la durée et l’ampleur de ce rebond qui posent question, d'autant que l'incertitude entourant la pandémie de Covid-19 reste forte. Des signes d'essoufflement apparaissent alors que les effets négatifs du choc initial de la crise sanitaire sur les entreprises et in fine sur l'économie n'ont pas encore donné leur pleine mesure.

Croissance du PIB en volume Monde et France - Prévisions Rexecode (2020-2021), Sept. 2020

Après le choc initial de la crise sanitaire, la sortie du confinement, progressive et différente selon les pays, a entraîné partout un net rebond de l’activité. Mais la durée et l’ampleur de ce rebond restent incertaines, comme l'évolution de la pandémie.

Les mécanismes contraires du rebond post-confinement et des effets retards de la crise

Avec la levée du confinement, deux mécanismes contraires sont à l'œuvre. A très court terme, le retour au travail et le déblocage de l’épargne forcée des ménages provoquent un rebond qui, aux Etats-Unis et en zone euro, est plus marqué pour la consommation que la production, à l'inverse de la Chine.

Plus long à produire ses effets et plus durable, le second mécanisme résulte de l’impératif pour les entreprises d’assurer leur survie suite au choc de la crise sur leur bilan et alors que l'incertitude perdure, avec à la clé une baisse de l’investissement et une compression des coûts, des effectifs notamment.

Un contexte économique structurellement déprimé malgré des taux de croissance élevés en 2021

Pour l’ensemble des pays hors OCDE, y compris la Chine, la croissance serait de 8,7% en 2021 après un recul de 3,6% en 2020. La Chine retrouverait une croissance du PIB de 7,9% en 2021, après 0,9% en 2020. Dans l’ensemble des pays de l’OCDE, la croissance serait de 4,7% en 2021 après -5,9% en 2020. En France, au recul du PIB de 9,0% en 2020 succèderait une croissance annuelle de 7,1% en 2021.

Partout, la croissance cumulée sur 2020 et 2021 resterait sensiblement au-dessous de ses tendances antérieures. Cet écart ne serait pas comblé à l'horizon de nos perspectives à moyen terme.

Puissance et limites des soutiens publics

Face à la crise les soutiens publics sont inédits ce qui pose la question de leurs limites. Les banques centrales sont déjà confrontées au rendement décroissant des politiques monétaires et il est difficile de savoir jusqu’où elles pourront prendre en charge l'envolée des déficits publics faute de références passées comparables.

Actualités

Ne manquez pas