Espace adhrent

Perspectives économiques à moyen terme

Scénarios pour l'économie mondiale et enjeux de moyen-long terme

Une fois par an, en mars, l'équipe conjoncture étend son exercice de prévision pour l'économie mondiale à un horizon de 5 ans. Le dossier des Perspectives à moyen terme comprend un scénario central et des prévisions détaillées par zones et par pays. Des dossiers thématiques analysent en profondeur les risques et opportunités susceptibles de faire basculer l'économie mondiale dans des scénarios de croissance alternatifs.

Ces dossiers sont réservés aux adhérents. En savoir plus .

Si vous êtes adhérent, connectez-vous pour avoir accès à plus d’informations.

Si vous souhaitez vous renseigner sur les modalités d’adhésion, contactez-nous.

Perspectives de l'économie mondiale 2021-2025: de grandes divergences

- Mars 2021

22/03/2021

Bien que la pandémie soit loin d'être maitrisée, les perspectives d’un rebond se dessinent de plus en plus clairement. Il s’appuiera, d'abord aux Etats-Unis, sur les soutiens budgétaires et la réinjection progressive des liquidités accumulées. Pour les entreprises cependant, liquidité ne veut pas dire solvabilité et une petite rechute pourrait intervenir dès 2023. Ce faisant, le risque inflationniste resterait contenu. Mais les risques liés aux divergences de niveau de vie et de dette publique pourraient ressurgir, notamment en zone euro

croissance PIB France Monde 2021-2025 (prévisions Rexecode, mars 2021)

A court terme, le rebond pourrait être aussi soudain que le fut en 2020 la chute de l'activité

L'industrie a déjà retrouvé son niveau pré-Covid alors qu'il lui avait fallu 22 mois après la crise de 2008. Les services pourraient suivre dès les contraintes levées. Car lors de cette récession atypique, revenu et patrimoine des ménages comme accès au crédit ont été préservés dans les économies avancées. Avec une croissance de 5,7% sur l'année, le PIB mondial dépasserait son niveau pré-Covid dès 2021, mais resterait durablement sous le niveau correspondant à sa trajectoire d'avant crise.

La reprise se fera en ordre dispersé, les divergences entre pays et zones s'accentueront

- Le rebond est amorcé aux Etats-Unis, une des seules économies avancées dont le PIB rejoindrait son niveau tendanciel pré-Covid d'ici 2025. Si on ajoute au "Plan Biden" les liquidités accumulées par les ménages et les entreprises, ce sont au total 20 points de PIB qui sont en mesure de soutenir l'activité.

- La levée des contraintes sanitaires sera plus tardive en Europe la plupart des pays retrouveraient leur niveau d'activité pré-Covid en 2022. Malgré des soutiens publics inédits (mais moindres qu'aux Etats-Unis), le PIB de la zone euro restera 3 points sous son niveau tendanciel en 2025. Le PIB par habitant de la zone euro serait inférieur de 27 points à celui des Etats-Unis contre 24 avant la pandémie.

- Au sein de la zone euro, le PIB par habitant des pays les plus touchés par la crise (France, Italie, Espagne) s'éloigneraient encore plus vers le bas de celui de l'Allemagne avec, en parallèle, une divergence accrue des dettes publiques.

- S'agissant des économies émergentes, on peut parler de décennie perdue en Amérique latine, au Moyen-Orient et en Afrique dont les PIB par habitant stagnent depuis 2014-15. En 2025, le PIB par habitant de ces régions restera inférieur à celui enregistré dix ans plus tôt, alors que celui de l'Asie émergente aura progressé de 62%.

Voir aussi

Actualités

Etudes pour le débat public