Espace adhrent

Le retard relatif de la R&D industrielle française

- Etude Compétitivité France - Allemagne (janvier 2011), Document N°3

19/01/2011

Les dépenses de recherche-développement rapportées au PIB ont décru en France au cours des dernières années alors qu’elles augmentaient en Allemagne. La principale raison est le faible effort des entreprises privées françaises en matière de dépenses de R&D relativement aux entreprises allemandes.

Dépenses de recherche et de développement des entreprises en pourcentage du PIB France - Allemagne 1991-2007 (graphique)

Le montant total des dépenses de recherche et développement (R&D) en France s'est élevé à 39,4 milliards d’euros en 2008. Il est très en deçà du niveau atteint par l’Allemagne (65,6 milliards d’euros).

Une grande partie du retard français en matière d’effort de R&D des entreprises privées provient du fait qu'une faible proportion d’entreprises industrielles sont engagées dans des activités en R&D .

L’enquête innovation, réalisée au niveau communautaire, montre que les stratégies des entreprises en matière d’innovation sont très différentes entre les deux pays. En outre, les entreprises allemandes déposent plus de brevets que les entreprises françaises.

La France a su développer d’importants dispositifs de soutien à l’innovation en période récente (création des pôles de compétitivité, pacte pour la recherche, Oséo, grand emprunt, crédit impôt recherche…) dont on peut espérer qu’ils infléchissent à la hausse la proportion des entreprises engagées dans des activités de R&D.

Actualités

Ne manquez pas