Espace adhrent
Page d'accueil > Analyses et prévisions > Documents de travail > La compétitivité française en 2006

La compétitivité française en 2006

- N.1 - décembre 2006

22/12/2006

L’investissement dans l’industrie en France se marginalise. Le risque est qu’un processus auto-entretenu de perte de compétitivité extérieure de la France par insuffisance d’investissement ne soit engagé.

La comparaison de la dynamique des exportations françaises à celles de nos concurrents européens permet d’éviter les difficultés d’interprétation liées aux évolutions, favorables ou défavorables, de taux de change de l’euro. Cet indicateur met en évidence une tendance au recul des parts de marché à l’exportation de la France. Celle-ci est apparue à partir de l’année 1999. Elle ne s’est pas arrêtée depuis, sauf de manière transitoire.

L’examen des déterminants habituels de la compétitivité n’apporte pas d’explications très convaincantes de ce recul tendanciel. Les structures de spécialisation sectorielle et géographique des exportations françaises n’ont joué qu’un rôle mineur dans l’évolution défavorable des parts de marché à l’exportation.
L’explication de l’érosion de la compétitivité du territoire peut être aussi recherchée dans l’évolution de la compétitivité qualifiée de « hors-prix » ou dans le positionnement moyen du système productif dans la gamme de produits échangés. Toutefois, ces éléments restent peu conclusifs. La compétitivité « hors prix » ne se serait pas dégradée de manière significative au cours des années récentes.

Une piste d’explication reste encore peu explorée dans les modèles d’interprétation de la compétitivité. Les contraintes d’offre sont en effet mal prises en compte par les modèles simples de compétitivité. L’impact macroéconomique de la réduction du temps de travail sur l’évolution de la compétitivité extérieure de la France n’a pas encore été étudié dans tous ses aspects.

De même, les modèles habituels de la compétitivité relèguent souvent au second plan les divergences d’évolution des marges des entreprises. L’amélioration de la compétitivité en Allemagne s’est accompagnée d’un rétablissement spectaculaire des marges des entreprises. En comparaison, la progression de l’investissement des sociétés peine à accélérer en France. L’investissement
dans l’industrie en France se marginalise. Son poids dans le PIB est tombé à moins de 2 % en 2006. Il était le double il y a vingt ans.
Le risque est qu’un processus auto-entretenu de perte de compétitivité extérieure de la France par insuffisance d’investissement ne soit engagé.

Table des matières :

Introduction

1. Les tendances récentes de la compétitivité extérieure de la France

Le rang de la France en termes de niveau de vie
Le constat : un recul des performances françaises à l’exportation principalement en comparaison des économies européennes
Compétitivité et attractivité du territoire France

2. Eléments d’explication du recul des performances à l’exportation

Le positionnement de gamme et en technologie des exportations françaises ne diffère qu’à la marge de celui des exportations allemandes
Une image des produits français qui ne se dégrade pas de manière significative
L’enquête du COE sur la compétitivité hors prix
La compétitivité hors prix des biens français
Une sensibilité plus forte aux chocs de change
Une aptitude plus faible à tirer partie du dynamisme de la demande mondiale
Les performances individuelles des firmes
Les entreprises exportatrices

3. Les mesures de la « compétitivité prix » et de la « compétitivité-coût » de la France

La mesure de la « compétitivité-coût »
Coûts horaires
Coûts unitaires
Facteurs traditionnels d’évolution des exportations
La demande mondiale adressée à la France a réaccéléré fortement depuis 2003
Compétitivité-prix des exportations françaises de biens et services en volume
La modélisation économétrique des exportations
Modélisation des exportations : comparaison internationale
Décomposition des performances à l’exportation
Contributions moyennes à l’évolution des exportations entre 2001 et 2005
Comprendre l’évolution des parts de marché
Taux de marge des entreprises : ensemble de l’économie

Annexe : liste des pays utilisés pour le calcul de l’indice de compétitivité-prix

Annexe 1
Evaluation de l’impact des structures géographique et sectorielle des exportations françaises sur les performances françaises à l’exportation
Annexe 2
La place de la France en terme d’« investissement dans le savoir »

Actualités

Ne manquez pas