Espace adhrent
Rester connecté
Page d'accueil > Analyses et prévisions > Documents de travail > Impacts économiques de la transition énergétique : une grille d'analyse > Simulation de l'impact de la transition énergétique : nos recommandations

Simulation de l'impact de la transition énergétique : nos recommandations

- Document de travail N.48, avril 2014

23/05/2014

Alors que la France s'apprête à effectuer des choix politiques cruciaux en matière de politique énergétique, nous avons mené une analyse critique de travaux récents visant à mesurer l'impact de la transition énergétique sur la croissance et l'emploi. Nous formulons 8 recommandations sur la base de cette analyse.

Les modèles utilisés pour chiffrer les impacts macroéconomiques de la transition énergétique s’inscrivent dans quatre grandes familles :

- Modèles technico-économiques (Poles) : modèles en équilibre partiel, ils permettent une analyse détaillée des opportunités technologiques. Ces modèles n'ont pas fait l’objet d’un examen approfondi, notre étude se concentrant sur les modèles proposant un bouclage macroéconomique.

- Modèles macroéconométriques (Mésange, Nemesis, Threeme) : généralement de type néo-keynésiens, ils reposent sur des estimations économétriques des comportements des agents, notamment leurs anticipations.

- Modèles d’équilibre général (Gemini-E3) : ils décrivent, pour chaque facteur de production et chaque produit, l’équilibre de l’offre et de la demande obtenu par l’ajustement du système de prix.

- Modèles hybrides (Imaclim-R) : ils combinent un module macroéconomique (de type équilibre général pour Imaclim-R) à un module technologique très détaillé construit sur une approche "microéconomique" des opportunités technologiques.

Nos recommandations

Les évaluations des impacts macroéconomiques de la transition énergétique que nous avons examinées présentent des limites qui nous amènent à formuler les recommandations suivantes :

  • Opter uniquement pour des modèles présentant un bouclage macroéconomique.
  • Décrire explicitement et extensivement le scénario de référence du modèle.
  • Renforcer la compréhension des dynamiques macroéconomiques en réalisant des variantes stylisées du compte central pour comprendre les mécanismes qui opèrent à paramètres énergétiques inchangés.
  • Expliciter clairement les contraintes de financement.
  • Regarder la chronique des impacts macroéconomiques sur une période aussi longue que possible.
  • Evaluer les effets de la transition énergétique sur la compétitivité de l’économie.
  • Tenir compte des interactions entre économie et environnement.
  • Mobiliser des modèles de nature différente pour distinguer les effets économiques liés au modèle et ceux qui sont liés à la politique de transition énergétique.

Références :

- Direction générale du Trésor, Impacts macroéconomiques du Grenelle de l’environnement , Document de travail N.2010/06
- Greenpeace, Le scénario Transition énergétique Greenpeace 2013, janvier 2013
- ADEME, Évaluation macroéconomique des visions énergétiques 2030-2050 de l'ADEME – Document technique, octobre 2013
- Rapport du Comité Trajectoires 2020-2050 vers une économie sobre en carbone publié par le Centre d’analyse stratégique dans sa collection "Rapports & Documents" N.2012/46

- Centre d’analyse stratégique, La valeur tutélaire du carbone : rapport de la Commission présidée par Alain Quinet, collection "Rapports & Documents" N.2009/16

Actualités

Ne manquez pas