Espace adhrent
Rester connecté

Asie émergente : « Soft landing » à l’asiatique

Chine, Corée du Sud, Inde, Indonésie, Taiwan, Thaïlande, Hong Kong, Malaisie, Philippines, Singapour - Novembre 2010

24/11/2010

Depuis son pic du premier trimestre 2010, l’Asie émergente est entrée dans une phase de croissance plus modérée. Cela ne remet pas en cause le dynamisme de la région, basé sur des moteurs internes robustes. Des risques apparaissent cependant, dont le plus préoccupant est le retour de l’inflation.

Les prix progressent malgré le durcissement progressif des politiques monétaires. De nouvelles hausses des taux directeurs sont probables, mais devront être calibrées afin de limiter l’appréciation des devises et protéger la compétitivité des exportateurs. L’autre grand défi des autorités sera de réussir le retrait des mesures de soutien à l’activité. Depuis le début de l’année, les dépenses publiques ont fortement ralenti et le rythme pourrait faiblir encore d’ici la fin d’année avec l’arrivée à leur terme des plans de relance.

Table des matières :

– L’Asie émergente face au dilemme des choix stratégiques
– Chine : l’arme des taux
– Corée du Sud : l’immobilier, un frein ?
– Inde : la bonne mousson ne suffit pas...
– Indonésie : défier la nature...
– Taiwan : l’électronique marque le pas
– Thaïlande : et le baht s’est envolé...
– Hong Kong : l’immobilier sous haute tension
– Malaisie : un air préélectoral ?
– Philippines : les « remittances » au sommet
– Singapour : mesure préventive à la Cité-Etat

Voir aussi

Actualités

Ne manquez pas