Espace adhrent
Rester connecté

Etats-Unis : Point de conjoncture du secteur de la construction

20/04/2006

Selon les comptes nationaux, le secteur de la construction est resté fort dynamique au quatrième trimestre 2005, dernier point connu. La reprise du volume de l'investissement en produits du BTP, commencée au printemps 2003, s'est en effet poursuivie à un rythme supérieur à celui auquel s'est avancé le volume du PIB.

Simultanément, les rix ont continué de s'accélérer de sorte qu'en valeur l'investissement en produits de la construction a encore accru sa part dans le PIB. Celle-ci est ressortie à 11 % et n'a jamais été aussi haute depuis 1981.Le dynamisme avec lequel le secteur a renoué après sa récession de 2001 -2002 est uniquement dû au secteur de la construction résidentielle . Il apparaît en effet que l'investissement des entreprises en produits de la construction peine toujours à se redresser. Les dépenses n'augmentent que dans le secteur de l 'exploration et de la recherche minière et pétrolière. Il apparaît aussi que les investissements des administrations publiques restent pratiquement plafonnés.Dans le secteur de la construction résidentielle, les données disponibles pour les trois premiers mois de l'année montrent que l'activité est demeurée soutenue en tout début d'année, en particulier dans le segment de l'individuel. Certes, les mises en chantier et les permis de construire paraissent avoir dépassé leur point haut. Ils se sont tassés en février et mars mais restent inscrits sur des niveaux élevés.Cette vigueur surprenante ne doit cependant pas occulter quelques signaux de retournement que l'on observe à la fois sur le marché de l'immobilier ancien où les prix font de la résistance mais ont cessé de monter et surtout sur le marché du neuf où les prix ont franchement reculé depuis l'été 2005 . La montée des stocks laisse à penser que le processus ne fait que commencer surtout que les taux hypothécaires dans le sillage des taux longs viennent de franchement se tendre depuis plusieurs semaines. L'indice d'avril du solde d'opinions des constructeurs vient en tout cas de franchement accentuer son recul passé. Le marché immobilier paraît avoir commencé à corriger son exubérance antérieure, ce qui fera sentir prochainement ses effets dans les statistiques de la construction.

Actualités

Ne manquez pas