Espace adhrent
Rester connecté
Page d'accueil > Analyses et prévisions > A-noter > La hausse du coût salarial horaire ralentit en France

La hausse du coût salarial horaire ralentit en France

- Indicateurs de coût de la main-d'œuvre dans l'UE au 3ème trimestre 2015

18/12/2015

Le ralentissement du coût salarial horaire en France est lié en premier lieu à la stabilisation des coûts hors salaires (cotisations et charges annexes) avec notamment la réduction début 2015 des cotisations famille. Dans l'industrie, le coût salarial français est désormais inférieur de 4.5% au coût allemand, notamment grâce au CICE et à l'évolution divergente des salaires.

A partir des données Eurostat, Coe-Rexecode calcule chaque trimestre des indicateurs comparables et récents sur les coûts horaires de travail dans l'Union européenne. A l'occasion de la publication des indicateurs du 3ème trimestre 2015, nous examinons la situation de la France.

• Coût horaire du travail : où se situe la France ?

Le coût horaire du travail français reste l'un des plus élevé de la zone euro mais progresse désormais moins vite que la moyenne :

• Au 3ème trimestre 2015, dans l'ensemble de l'industrie et des services marchands, le coût horaire de la main-d'œuvre est estimée pour la France à 36.0 euros, sa progression est de 1% sur un an. Pour l'ensemble de la zone euro le coût horaire est estimé à 29.9 euros en moyenne. Il progresse de 1.4% sur un an.

• Dans l'industrie manufacturière, le coût horaire en France ressort à 37.3 euros, en hausse de 1% sur un an. Il s'inscrit à 32.5 euros en moyenne pour l'ensemble de la zone euro, progressant de 1.6% sur un an. En Allemagne, en ressortant à 39.1 euros le coût horaire dans l’industrie manufacturière augmente de 2.6% sur 1 an. Il recule de 0.7% en Espagne et est stable en Italie (0.1%).

Soulignons qu’en 2012, le coût salarial horaire était équivalent dans l’industrie manufacturière en France et en Allemagne. Il existe désormais un écart de 4,5% entre le coût salarial industriel français et allemand en raison notamment de la prise en compte du CICE et de l'évolution divergente des salaires dans les deux pays.

• Stabilisation du coût du travail hors salaires

• Le ralentissement du coût salarial horaire en France est attribuable en premier lieu aux éléments de coût autres que les salaires : les cotisations et charges annexes sont stables sur 1 an. La réduction des cotisations sociales pour la famille (sur les salaires compris entre 1 et 1,6 Smic) mise en œuvre début 2015 explique notamment cette stagnation.

• Les salaires horaires français progressent de 1.5% sur 1 an, un peu moins qu’en zone Euro (1.6%) et qu’en Allemagne (2.6%). Notons que la part des salaires dans le coût du travail est bien plus importante en zone Euro (74.3%) et en Allemagne (78.2%) qu’en France (68,1%). Le poids relatif des charges annexes au salaire est plus élevé en France que partout ailleurs en Europe, Suède exceptée.

Actualités

Ne manquez pas