Espace adhrent
Page d'accueil > Analyses et prévisions > A-noter > Enquête Trésorerie - Focus Covid-19: les entreprises accumulent du cash en vue de la reprise mais l'incertitude reste forte sur l'investissement

Enquête Trésorerie - Focus Covid-19: les entreprises accumulent du cash en vue de la reprise mais l'incertitude reste forte sur l'investissement

- Septembre 2020

14/09/2020

Les trésoriers des grandes entreprises et des ETI ont de nouveau répondu à un questionnaire spécial sur les répercussions de la crise du coronavirus. Depuis avril, une large part (>60%) des répondants ont déclaré avoir acté ou envisagé un report d'investissements. Seuls 10% estiment que ces investissement reportés seront in fine annulés mais 39% ne se prononcent pas. Points positifs, seuls 10% signalent des difficultés accrues de trésorerie et l'accumulation importante de cash viserait d'abord le financement de la reprise d'activité.

• Le contexte de la crise liée à la pandémie de la Covid-19 n’occasionne des difficultés de liquidité ardues que selon 10% des trésoriers ayant répondu à l’enquête. Cette proportion recule sensiblement par rapport à l’enquête précédente.

• 36% des trésoriers ont constaté un durcissement des conditions de crédit de la part de leur banque, une proportion qui s’accroît et qui vient atténuer quelque peu le jugement porté plus tôt dans l’enquête quant à des recherches de financement jugées plutôt aisées.

• Un peu plus de la moitié des trésoriers des grandes entreprises et des ETI ont augmenté la part de cash dans les actifs financiers de leur entreprise. Cette proportion est stable.

• L’accumulation de liquidité par les entreprises interrogées serait motivée en premier lieu par l'anticipation de besoins en fonds de roulement à mesure que l’activité reprendra. Elle s’explique très secondairement par l’anticipation du règlement des charges (fiscales et sociales) reportées pendant le confinement ainsi que par la constitution de réserves en vue d’opportunités de rachats d’entreprises.

• 41% des trésoriers estiment que leur entreprise favorisera le recours à l’endettement plutôt qu’à une augmentation de capital dans le cas où une reconstitution de leur trésorerie s’avérerait nécessaire. 35% d’entre eux ne se prononcent toutefois pas sur ce point.

• Lors des précédentes enquêtes, plus de 60% des trésoriers relevaient que leur entreprise envisageait de reporter ou avait reporté des dépenses d’investissement. Les investissements reportés seraient in fine annulés selon 10% des trésoriers, tandis qu'un peu plus de la moitié estiment qu’ils ne le seront pas. Ils sont cependant encore 39% à ne pas se prononcer sur ce point.

Actualités

Ne manquez pas