Espace adhrent
Page d'accueil > Indicateurs et Graphiques > Enquête Trésorerie Grandes entreprises et ETI
Couv Enquête Trésorerie

Enquête Trésorerie Grandes entreprises et ETI

Un indicateur AFTE - Rexecode

Chaque mois en libre accès, l'opinion des trésoriers de grandes entreprises françaises sur la trésorerie globale et la trésorerie d'exploitation de leur entreprise et ses déterminants. Cette enquête originale est menée depuis 10 ans par Rexecode, auprès de membres de l' Association Française des Trésoriers d'Entreprise.

Depuis fin 2012, l'enquête s'appuie sur un questionnaire remanié et étendu à des questions sur les placements de trésorerie et le recours aux lignes de crédit de précaution.

Voir aussi : Enquête Trésorerie, Investissement et Croissance des PME

Le deuxième confinement pèse moins sur les trésoreries des grandes entreprises que le premier

- Décembre 2020

14/12/2020

Début décembre, une majorité des trésoriers et directeurs financiers des grandes entreprises et des ETI jugent la situation de trésorerie d’exploitation proche de la normale alors que leur opinion s’était brutalement dégradée lors du premier confinement. Ils sont également beaucoup moins nombreux qu'alors à envisager de mettre en en place de nouvelles lignes de crédit de précaution.

Proportion de trésoriers déclarant souhaiter mettre en place de nouvelles lignes de crédits de précaution déc 2020

Question : Avez-vous l'intention de mettre en place de nouvelles lignes de crédit de précaution (bancaire, syndiqué, emprunt obligataire...) ?

Proportion de oui, en %, brut

La situation de la trésorerie d’exploitation des grandes entreprises et des ETI est jugée plutôt proche de la normale par une majorité de trésoriers mais leur trésorerie globale se dégrade.

Les délais de paiement des clients sont plutôt stables, les recherches de financement un peu plus aisées et la proportion de trésoriers qui anticipent de mettre en place des lignes de crédit de précaution est en baisse par rapport au mois dernier comme par rapport au printemps. Autant d’éléments qui suggèrent que la pression sur les trésoreries est moindre lors du second confinement que lors du premier.

Cette hypothèse est plutôt confirmée par les réponses aux questions spéciales posées dans le contexte de la crise de la Covid :

La part des trésoriers qui estiment que la crise sanitaire occasionne des difficultés de liquidité accrues a baissé de moitié par rapport à mai dernier (16% contre 30%). 27% des trésoriers relèvent un durcissement des conditions de crédit de la part de leurs banques contre 36% en mai. Enfin, les trésoriers qui déclarent avoir augmenté la part du cash dans les actifs financiers de leur entreprise ont vu leur part baisser de 48% en mai à 37% début décembre.

Prochaine parution : 18 janvier 2021

Actualités