Espace adhrent
Page d'accueil > Analyses et prévisions > Lettre de Rexecode
Lettre de Rexecode (couverture, image Rexecode)

Lettre de Rexecode

Lettre aux dirigeants

Chaque mois, pour nos adhérents, une mise en perspective de l'actualité économique française et mondiale (5 à 6 articles sur 4 pages).

Publication réservée aux adhérents ou clients de Rexecode. En savoir plus.

Si vous êtes adhérent, connectez-vous pour avoir accès à plus d’informations.

Si vous souhaitez vous renseigner sur les modalités d’adhésion, contactez-nous.

France, la nécessaire transition vers une économie moins dépendante de la dépense publique

- Lettre - mai 2024

04/06/2024

Olivier REDOULES

La dégradation de la note de la France par l’agence S&P sonne une nouvelle alerte sur la soutenabilité des finances publiques. La prévision budgétaire du Gouvernement n’est pas jugée crédible: ses hypothèses macroéconomiques sont optimistes et la baisse annoncée du déficit insuffisamment étayée. Or, la conjoncture est propice à une baisse des dépenses publiques et à des réformes structurelles. Certaines entreprises seront toutefois perdantes à court terme et l’innovation sera déterminante pour réussir la transition vers une économie moins dépendante de l’intervention publique.

Photo Roy Muz, Unsplash
Sommaire :
  • Révision des comptes nationaux: de nouveaux repères pour la croissance en France, un diagnostic inchangé
  • Etats-Unis: l'effet de richesse dans l'immobilier soutient la consommation des ménages
  • L'industrie est-elle sortie de la crise en Allemagne?
  • L’emprise économique grandissante de la Chine sur la Russie
Voir les documents

La politique de décarbonation de l’Europe à un carrefour stratégique

- Lettre de mai 2024

02/05/2024

Raphaël TROTIGNON Michel DIDIER

Rexecode a conduit une comparaison des politiques climatiques américaine, chinoise et européenne. Elles convergent sur l’objectif de décarbonation complète d'ici 2050-60 mais leurs modalités et leur impact macroéconomique diffèrent. La Chine et les Etats-Unis mettent la priorité sur l’investissement direct dans les technologies zéro carbone, l’Europe sur la tarification carbone en taxant les émissions. La stratégie européenne est probablement la moins favorable à la croissance et à la création de ressources pour investir.

Photo de Ricardo Gomez Angel sur Unsplash
Voir les documents

Actualités

Etudes pour le débat public