Espace adhrent
Rester connecté
Page d'accueil > Presse > Rexecode dans les médias > Réalisation du budget 2013 : l'analyse de Coe-Rexecode dans les médias

Réalisation du budget 2013 : l'analyse de Coe-Rexecode dans les médias

"France, budget 2013 : des objectifs à la réalité ... à quelques milliards près" - A noter, Juin 2013

25/06/2013

Les Echos, 10 juin 2013
Les recettes fiscales de 2013 menacées par de faibles rentrées de TVA
"D'après Coe-Rexecode, si le décalage de recettes de TVA par rapport aux prévisions se maintenait, le déficit de recettes atteindrait 10,8 milliards d'euros sur l'année. Décevantes, « les recettes nettes de TVA ne sont pas catastrophiques non plus », temporise Bercy, où l'on souligne que leur évolution était positive à fin mars et devrait l'être à nouveau à fin mai.' Frédéric Schaeffer

Reuters, 25 juin 2013
France - L'exécutif assume un risque de léger dérapage budgétaire
Gilles Carrez a brandi la menace d'une perte de confiance des investisseurs qui se traduirait par une hausse des taux d'emprunt de la France. Un risque nuancé par des économistes, qui insistent plutôt sur l'importance de poursuivre les réformes. (...) Pour Denis Ferrand, directeur de l'institut d'études économiques Coe-Rexecode, "le risque d'avoir un déficit supérieur à 3,7% est déjà plus ou moins entériné. Ce n'est pas à partir de là qu'on peut avoir une pression supplémentaire sur les taux d'emprunt de la France". Jean-Baptiste Vey

L'Opinion, 10 juin 2013
Comptes publics : le déni de Bercy
"L'exécution budgétaire dérape. Une note de l'institut de conjoncture Coe-Rexecode est plus explicite encore : « Si le décalage se maintenait sur l'année, le déficit de recettes de TVA nette par rapport à l'objectif initial serait de 10,8 milliards d'euros, soit un demi-point de PIB ». Tous impôts confondus, au rythme actuel, l'Etat encaisserait 1,3 milliard sur les 30,2 milliards escomptés. Bercy n'en est pas là, mais voilà pourquoi Ie président de la commission des Finances de l'Assemblée, Gilles Carrez, réclame un collectif budgétaire pour que le gouvernement acte la révision des prévisions de croissance, et donc des recettes. Bercy fait la sourde oreille." Raphaël Legendre

Le Figaro économie, 8/9 juin 2013
Les recettes fiscales rentrent mal, le déficit de l'État se creuse
« L'évolution globale des recettes fiscales nettes présente un aléa baissier par rapport aux prévisions présentées dans le programme de stabilité, débattu au Parlement mi-avril », admet le ministère du Budget, qui parle d' « atonie des recettes de TVA et de taxe intérieure sur les produits de consommation énergétique ». Sur les seules recettes de TVA, si le décalage « se maintenait sur l'année le déficit par rapport à l'objectif initial serait de 10,8 milliards d'euros, soit un demi-point de PIB », a ainsi calculé Coe-Rexecode". Marie Visot

Reuters, 7 juin 2013
La faiblesse des rentrées fiscales pénalise le budget
"Les économistes sont toujours prudents pour commenter l'exécution budgétaire au mois le mois, au vu des nombreux éléments qui peuvent temporairement l'affecter. Denis Ferrand , directeur général de l'institut Coe-Rexecode, souligne cependant, à la lecture des derniers chiffres, que les objectifs budgétaires de l'Etat pour 2013 "paraissent s'éloigner mois après mois". Yann Le Guernigou

En savoir plus :

France, budget 2013 : des objectifs à la réalité ... à quelques milliards près , Denis Ferrand, A noter, Juin 2013

Actualités

Ne manquez pas