Espace adhrent
Rester connecté
Page d'accueil > Indicateurs et Graphiques > Enquête Trésorerie des grandes entreprises et ETI
Couv Enquête Trésorerie

Enquête Trésorerie des grandes entreprises et ETI

Un indicateur AFTE - Rexecode

Chaque mois en libre accès, l'opinion des trésoriers de grandes entreprises françaises sur la trésorerie globale et la trésorerie d'exploitation de leur entreprise et ses déterminants. Cette enquête originale est menée depuis 10 ans par Rexecode, auprès de membres de l' Association Française des Trésoriers d'Entreprise.

Depuis fin 2012, l'enquête s'appuie sur un questionnaire remanié et étendu à des questions sur les placements de trésorerie et le recours aux lignes de crédit de précaution.

Voir aussi : Enquête Trésorerie, Investissement et Croissance des PME

2,3

Trésorerie globale, solde d'opinion

Eclaircie pour les trésoreries des grandes entreprises et ETI

15/04/2019 - Prochaine mise à jour : 20/05/2019

Denis FERRAND Dominique DALLE-MOLLE

Le solde des opinions des trésoriers des grandes entreprises et ETI sur l’évolution de la trésorerie globale rebondit en avril. Les tensions sur les trésoreries qui ont prévalu dans nos enquêtes depuis septembre 2018 semblent se relâcher. Le solde des opinions sur la situation de la trésorerie d’exploitation repasse quant à lui en territoire positif pour la première fois depuis l’été 2018.

Trésoriers d'entreprise - Enquête AFTE Rexecode avril 2019

Votre situation de trésorerie globale est-elle, par rapport au mois précédent : améliorée, au même niveau ou dégradée ?

Solde d'opinion : Écart entre le pourcentage de réponses "améliorée" et le pourcentage de réponses "dégradée".

Principaux résultats de l’enquête :

 

• La situation de trésorerie d’exploitation est jugée bonne par une majorité des grandes entreprises et des ETI pour la première fois depuis l’été 2018.

• Les trésoriers sont moins nombreux à indiquer qu’ils souhaitent mettre en place une ligne de crédit de précaution. Cela reflète un contexte de trésorerie plus détendu qui incite moins à constituer des coussins financiers.

• Après des signes de stabilisation début 2019, les délais de paiement des clients et des fournisseurs s’allongent de nouveau.

• Les conditions de recherche de financements semblent plus favorables en avril. En revanche, les marges sur les crédits bancaires auraient tendance à s’accroître à nouveau, comme ce fut le cas tout au long de l’année écoulée.

 

 

Actualités

Ne manquez pas