Espace adhrent
Rester connecté
Page d'accueil > Indicateurs et Graphiques > Enquête Trésorerie des grandes entreprises et ETI
Couv Enquête Trésorerie

Enquête Trésorerie des grandes entreprises et ETI

Un indicateur AFTE - Rexecode

Chaque mois en libre accès, l'opinion des trésoriers de grandes entreprises françaises sur la trésorerie globale et la trésorerie d'exploitation de leur entreprise et ses déterminants. Cette enquête originale est menée depuis 10 ans par Rexecode, auprès de membres de l' Association Française des Trésoriers d'Entreprise.

Depuis fin 2012, l'enquête s'appuie sur un questionnaire remanié et étendu à des questions sur les placements de trésorerie et le recours aux lignes de crédit de précaution.

Voir aussi : Enquête Trésorerie, Investissement et Croissance des PME

9,2

Solde d'opinion sur l'évolution des marges de crédit

Trésoreries des grandes entreprises: la marge payée sur les crédits bancaires se tend un peu

15/10/2018 - Prochaine mise à jour : 19/11/2018

Denis FERRAND Dominique DALLE-MOLLE

L'enquête d'octobre auprès des trésoriers confirme que le mouvement de baisse des marges de crédit bancaire est arrivé à son terme. Celles-ci remonteraient même un peu depuis quelques mois. Cette situation est inédite depuis 2013. Elle reflète un changement sensible sur les conditions d’accès aux concours bancaires. Logiquement, les recherches de financement semblent un peu moins aisées que lors de la période 2014-2017.

Trésoriers d'entreprise - Enquête AFTE Rexecode octore 2018

Question :

Question : La marge payée sur vos crédits bancaires a-t-elle tendance à augmenter, rester stable ou diminuer ?

Solde : * Écart entre le pourcentage de réponses "augmenter" et le pourcentage de réponses "diminuer "

Principaux résultats de l’enquête :

 

• La situation de trésorerie d’exploitation des grandes entreprises et des ETI apparaît un peu plus difficile bien que leur trésorerie globale se soit marginalement améliorée.

• Le prix des matières premières et notamment du pétrole pèse sur les trésoreries des entreprises.

• Les délais de paiement accordés aux clients comme ceux négociés avec les fournisseurs se raccourcissent vivement.

• Les recherches de financement restent jugées plutôt aisées mais par une proportion de plus en plus faible de trésoriers. Ceux-ci relèvent une petite tension sur les marges du crédit bancaire.

• La détention en cash des liquidités excédentaires garde largement la préférence des trésoriers malgré une légère érosion en octobre.

 

Actualités

Ne manquez pas