Espace adhrent
Rester connecté
Page d'accueil > Indicateurs et Graphiques > Enquête Trésorerie, Investissement et Croissance des PME > PME/TPE : amélioration probablement ponctuelle de la trésorerie et ralentissement confirmé des projets d'investissement

PME/TPE : amélioration probablement ponctuelle de la trésorerie et ralentissement confirmé des projets d'investissement

- Baromètre "Trésorerie, Investissement et Croissance des PME", Septembre 2019

12/09/2019

Les PME et TPE font toujours état d’une grande facilité d’accès au crédit. Elles signalent une nette amélioration de leur trésorerie, possiblement en lien avec le cumul exceptionnel cette année du CICE et du nouvel allégement de charges. Les PME prévoient néanmoins de freiner un peu leurs investissements en 2019. Les difficultés de recrutement, de nouveau en hausse, restent le principal frein à la croissance des petites et moyennes entreprises. Le focus de cette édition porte sur la transformation digitale.

baromètre PME Bpifrance Le Lab - Rexecode - trésorerie- sept 2019

Les principaux résultats du baromètre :

• Trésorerie : Les indicateurs relatifs à l’évolution de la trésorerie récente et future se sont nettement redressés ce trimestre et par rapport au début d’année. Les PME sont de nouveau plus nombreuses à déceler une amélioration de leur trésorerie qu’une dégradation au cours des 3 derniers mois.

Ce résultat peut être mis en relation avec la transformation du CICE en allégement de charges, qui a entrainé un apport ponctuel supplémentaire de trésorerie pour les entreprises cette année.

• Les délais de paiement clients et fournisseurs ont légèrement augmenté ce trimestre.

• L'investissement ralentirait légèrement en 2019. Le solde d’opinion sur l’évolution des dépenses d’investissement baisse légèrement (−2 points sur un an), de même que la proportion de PME souhaitant investir (de 59% à 57%). Ces résultats s’inscrivent dans un contexte où les perspectives d’activité sont un peu moins allantes et où le taux d’utilisation des capacités de production reflue un peu.

Les besoins de renouvellement et/ou de modernisation des équipements constituent toujours le principal motif de ces dépenses. À noter que, en ligne avec la tendance observée depuis un an, la proportion de chefs d’entreprise anticipant investir dans une nouvelle implantation est en nette hausse : 29% contre 24% au trimestre précédent et seulement 18% au 3e trimestre 2018.

• Accès au crédit : Les TPE/PME disposent d’un accès au financement jugé toujours très aisé. Seules 18% des entreprises ont rencontré des difficultés pour financer leur exploitation courante et 15% pour leurs investissements.

• Freins à la croissance : Les difficultés de recrutement restent perçues comme le principal frein à l’activité des PME, de nouveau en hausse ce trimestre (cité par 59% des PME contre 57% il y a 3 mois). Elles devancent de loin la concurrence, facteur cité par 41% des PME. Les contraintes de demande bougent peu et restent assez faibles

Focus de cette édition : Transformation digitale des PME

Actualités

Ne manquez pas