Espace adhrent
Rester connecté

Emmanuel Macron président : notre scénario

- Présidentielle 2017

10/04/2017

Les dépenses publiques nouvelles et la baisse de la fiscalité des ménages l’emportant sur les économies de dépenses vraisemblables, on peut s'attendre à des ajustements pour ramener le déficit sur une trajectoire compatible avec nos engagements européens.

La liste des dépenses publiques nouvelles ainsi que les baisses nettes de prélèvements obligatoires annoncées par Emmanuel Macron l’emportent sur les économies de dépenses vraisemblables (nous n’avons retenu que près de 37 Mrds€ d’économies à l’horizon 2022 sur les 60 Mrds€ mentionnés).

L’impact favorable sur la croissance des mesures de compétitivité proposées serait limité par la hausse du coût du travail induite par la transformation du CICE en allègement de cotisations et ne permettrait pas de ramener le déficit sous 3% au cours du quinquennat.

Le président se trouverait ainsi assez rapidement face à une contradiction d’objectifs et des choix à opérer. Compte tenu de son ambition en matière d’intégration européenne et de l’engagement répété du candidat de respecter l’objectif de déficit de 3%, nous intégrons dans le scénario un ajustement du programme afin d'atteindre cet objectif à l’horizon 2022. Parmi les mesures possibles, nous avons privilégié l’équilibre des régimes de retraite sans hausse des cotisations.

L'équipe d'En Marche a réagi à cette analyse, voir en bas de page.

Aller plus loin :

 

Notre analyse détaillée du programme d'Emmanuel Macron

Document de travail N.62, pages 74 à 94

- Les mesures et leurs effets budgétaires ex ante
- Les impacts économiques mesure par mesure et l'impact global
- Notre prévision économique de moyen-terme sous le quinquennat

 

Le programme d'Emmanuel Macron (en-marche.fr)

"Retrouver notre esprit de conquête pour bâtir une France nouvelle"

présenté à la presse le 2 mars 2017

 

 

Le débat entre Coe-Rexecode et l'équipe d'Emmanuel Macron :

• Lettre de Jean Pisani-Ferry à Michel Didier - 23 mars 2017

• Courrier de réponse de Michel Didier à Jean-Pisani-Ferry - 27 mars 2017

• Tribune de Philippe Martin, chef économiste d'En Marche - 2 avril 2017

• Tribune de Jean Pisani-Ferry et David Amiel - 4 avril 2017

10 avril 2017 - Coe-Rexecode confirme son diagnostic et ne produira pas de nouvelles communications sur ces sujets avant le 1er tour de l'élection - voir note

 

Actualités

Ne manquez pas