Espace adhrent
Rester connecté

Benoît Hamon président : notre scénario

- Présidentielle 2017

22/03/2017

Vu l'ampleur des dépenses publiques initiales et leur impact sur le déficit public, après une forte relance, le coup de frein devrait être brutal. L'endiguement du déficit serait ensuite freiné par la faible croissance.

Bien que Benoît Hamon ait déjà révisé plusieurs fois les modalités de mise en œuvre du projet de Revenu universel d’existence, son programme entraînerait une hausse du déficit public au début de la période du même ordre de grandeur que celles induites par le programme de Marine Le Pen. Le déficit public s'élèverait à 4,5% en 2018 et tendrait à s’accroître en 2019, impliquant aussi une réaction de politique économique.

L’hypothèse que nous retenons est que face à l’alternative de quitter la zone euro ou de changer de politique, Benoît Hamon choisirait la seconde solution, reproduisant en quelque sorte la séquence des années 80 avec le "tournant de la rigueur" de 1983. Après une forte relance, le coup de frein devrait être brutal. Néanmoins, l’endiguement du déficit serait freiné par la faible croissance.

Aller plus loin :

 

Notre analyse détaillée du programme de Benoît Hamon

Document de travail N.62, pages 61 à 73

- Les mesures et leurs effets budgétaires ex ante
- Les impacts économiques mesure par mesure et l'impact global
- Notre prévision économique de moyen-terme sous le quinquennat

 

Le programme de Benoît Hamon (benoithamon2017.fr)

"Mon projet pour faire battre le coeur de la France"

présenté le 17 mars 2017

Actualités

Ne manquez pas