Espace adhrent
Page d'accueil > Analyses et prévisions > Webinaires de conjoncture économique et financière > Webinaire - Situation et perspectives des marchés financiers, résultats des entreprises, dettes publiques en zone euro et aux Etats-Unis

Webinaire - Situation et perspectives des marchés financiers, résultats des entreprises, dettes publiques en zone euro et aux Etats-Unis

- Janvier 2021

20/01/2021

Au menu de ce webinaire : L’apparente contradiction entre observations financières et perspectives économiques ; Résultats des sociétés non financières américaines et européennes: état des lieux et perspectives ; Davantage de dette publique mais des taux plus bas dans la zone euro.

Michel Didier, Denis Ferrand, Charles-Henri Colombier

1- Pourquoi les marchés financiers semblent ignorer la dégradation de l’économie ?

Malgré la récession et la dégradation des perspectives macroéconomiques, les cours boursiers ont retrouvé leurs niveaux antérieurs à la crise, à l'exception de l'Europe qui s'en rapproche néanmoins. Comment expliquer cette contradiction entre économie et marchés et quels sont les risques associés ?

2- Résultats des sociétés non financières: état des lieux et perspectives

En 2020, le recul de la valeur ajoutée a été deux fois plus fort en zone euro qu’aux Etats-Unis, tandis qu'au sein de la zone euro, le choc en termes d’activité et de résultat a été plus fort en France qu’en Allemagne. En France, la baisse des impôts de production devrait contribuer au rattrapage du niveau initial des marges en 2021 mais ce dernier ne serait pas complet avant 2022.

3- Quels sont les risques associés à la progression de la dette publique en zone euro ?

Avec la crise sanitaire, qui a frappé davantage les pays les plus endettés, la divergence des dettes publiques au sein de la zone euro a franchi un nouveau palier. Pourtant, et en particulier grâce aux interventions massives de la BCE, les écarts de taux souverains ne sont pas creusé. Ce rôle démesuré dévolu à la politique monétaire est tenable tant que l'inflation reste absente.

Actualités

Focus