Espace adhrent
Page d'accueil > Analyses et prévisions > Veille documentaire > Veille documentaire COVID-19 > Veille documentaire Coronavirus : sélection du 6 au 10 décembre 2021

Veille documentaire Coronavirus : sélection du 6 au 10 décembre 2021

14/12/2021

Le service Doc de Rexecode assure une veille quotidienne sur les enjeux macroéconomiques de la pandémie de Covid. Vous trouverez dans cette rubrique une sélection de notes et de rapports récents. Les nombreuses publications repérées chaque semaine sur les enjeux et perspectives au niveau mondial, par grandes zones et pays, ou par secteurs, sont référencées dans le Bulletin de Veille réservé exclusivement aux adhérents.

Overview of Developments in the International Trading Environment: annual report by the director general (Mid-October 2020 to mid-October 2021)
ORGANISATION MONDIALE DU COMMERCE - Rapport annuel du Directeur Général, décembre 2021

L'adoption de nouvelles mesures restrictives sur le commerce en raison de la Covid-19 a été modérée tandis que se poursuivait le retrait des restrictions adoptées dans les premiers mois de la pandémie. 56 restrictions commerciales sont néanmoins toujours actives, dont 45 sont des restrictions à l'exportation, s'appliquant à des échanges dont la valeur est estimée à 92,3 milliards de dollars. Environ 22% des mesures de facilitation des échanges ont été supprimées, 205 mesures restant en vigueur (112,1 milliards).

An overview of the economics of the Recovery and Resilience Facility
COMMISSION EUROPEENNE– Quarterly Report on the Euro Area, décembre 2021

Principal outils du plan de relance européen NextGenerationEU, entrée en vigueur le 19 février 2021, la Facilité pour la reprise et la résilience met à disposition plus de 672 milliards d’euros sous la forme de prêts (312 milliards) et de subventions (360 milliards) pour financer réformes et investissements dans les États membres jusqu’au 31 décembre 2026. La modélisation à l'aide du modèle QUEST indique que le NGEU aurait un impact positif et persistant sur le PIB de l'UE et favoriserait la convergence entre économies membres.

The Sectoral Impact of the COVID-19 Crisis. An Unprecedented and Atypical Crisis
COMMISSION EUROPEENNE– Economic Brief N.69, décembre 2021

Cette note traite de l'impact sectoriel de la pandémie de Covid. En partie à cause de la nature des mesures de confinement, les services à forte intensité de contact ont souffert de manière disproportionnée. Les changements brutaux de la demande et les perturbations dans les chaînes d'approvisionnement ont également affecté les secteurs de façon hétérogène. Les perspectives de reprise sont bonnes mais diffèrent aussi selon les secteurs.

FRANCE


Point sur la conjoncture française à début décembre 2021
BANQUE DE FRANCE, décembre 2021

En novembre, l’activité s’est accrue dans l’industrie et les services marchands, et dans une moindre mesure dans le bâtiment. Au sein de l’industrie, la production est en hausse dans la plupart des secteurs. Au sein des services, l’amélioration est sensible dans le travail temporaire, l’hébergement-restauration et la location d’automobiles et de matériel. Après avoir retrouvé son niveau d’avant-crise durant le troisième trimestre, La Banque de France estime que le PIB dépasserait ce dernier de 0,5 point de pourcentage en novembre et de 0,75 de point de pourcentage en décembre. La hausse du PIB serait un peu inférieure à +0,75% au quatrième trimestre 2021 par rapport au trimestre précédent.

Les tensions sur le marché du travail en 2020 - Avec la crise sanitaire, elles baissent pour rejoindre celles de 2017
DARES - Dares Résultats N°69, novembre 2021

Suivi des difficultés de recrutement par secteurs d'activité et familles professionnelles, en collaboration avec Pôle Emploi. En 2020, les tensions sur le marché du travail diminuent pour la première fois depuis 2015, et retrouvent leur niveau de 2017. Elles restent néanmoins élevées malgré le contexte de crise sanitaire. Elles baissent dans pratiquement tous les métiers, particulièrement dans le transport, l’hôtellerie-restauration et l’industrie. En revanche, elles augmentent pour les métiers de la santé.

Actualités

Etudes pour le débat public