Espace adhrent
Page d'accueil > Analyses et prévisions > Veille documentaire > Veille documentaire COVID-19 > Veille documentaire Coronavirus: sélection du 18 au 22 mai 2020

Veille documentaire Coronavirus: sélection du 18 au 22 mai 2020

25/05/2020

Le service Doc de Rexecode assure une veille quotidienne sur les enjeux macroéconomiques de la pandémie de Coronavirus. Vous trouverez dans cette rubrique une sélection de notes et de rapports récents. Les nombreuses publications repérées chaque semaine sur les enjeux et perspectives au niveau mondial, par grandes zones et pays, ou par secteurs, sont référencées dans le Bulletin de Veille réservé exclusivement aux adhérents.

Dealing with Covid-19: understanding the policy choices
BIS BULLETIN (Banque des règlements internationaux) 2020, N.19, mai, 6 p.
Face au coronavirus, les politiques de confinement sauvent des vies mais limitent l'activité économique. Pour analyser ce dilemme, deux approches existent, cette note présente les conclusions des principaux travaux les illustrant. La première approche consiste à attribuer une valeur monétaire à la vie humaine et à la comparer aux pertes économiques. Cette approche standard valide le confinement malgré son coût élevé à court terme. Dans la seconde approche, les données épidémiologiques et macroéconomiques sont intégrées dans un seul cadre cohérent pour quantifier les coûts et les avantages. Une partie de l'avantage provient de la limitation des externalités qui se produiraient si la distanciation sociale était purement volontaire. Les paramètres épidémiologiques et économiques standards suggèrent que plusieurs mois de politiques de confinement strictes conduisant à une baisse de 30% du PIB pendant la période de blocage pourraient être préférables à des alternatives avec plus de victimes et une récession moins sévère.

Fiscal Space in the euro area before Covid-19
OFCE, Jérôme CREEL, Document de travail N°17, mai 2020
A partir de simulations sur les marges de manœuvre budgétaires et sur la soutenabilité de la dette publique des pays de la zone euro, l'auteur montre que les finances publiques en 2019 n'étaient soutenables que dans des conditions macroéconomiques très favorables. La soutenabilité des dettes publiques s'est détériorée pour la plupart des pays. À moins que les taux d'intérêt à long terme restent bas sur une longue période, les marges de manœuvre budgétaires deviendront rares, même en Allemagne. Cette analyse "confirme que les interactions entre la BCE et les gouvernements sont essentielles pour échapper aux conséquences sur les finances publiques d'un choc mondial exogène" comme la pandémie de Covid-19.

 

FRANCE

 

Choc de financement : quels effets sur l’investissement des grandes entreprises françaises ?
BULLETIN DE LA BANQUE DE FRANCE 2020, N°229-1, mai, 10 p.
DUQUERROY, Anne _ MAZET-SONILHAC, Clément
L'article étudie l’impact des chocs de financement négatifs sur l’investissement des grands groupes français en 2008 et en 2011. Les auteurs comparent les entreprises renouvelant leur dette arrivée à échéance en période de crise par rapport à celles qui n’ont pas eu à le faire. Après avoir isolé les effets liés à la conjoncture et aux caractéristiques des entreprises, ils montrent que la crise financière de 2008 aurait fait baisser le taux d’investissement des entreprises d’environ 4 points de pourcentage. La crise des dettes souveraines de 2011, en revanche, ne semble pas avoir affecté l’entreprise moyenne, pour partie en raison de l’effet bénéfique des mesures de politique monétaire non conventionnelles de 2012. Dans le cadre de la crise due à l'épidémie de coronavirus, le canal du crédit joue un rôle important pour soutenir l’activité économique.

L'ensemble des notes repérées cette semaine sont dans le Bulletin de veille (7 p.), disponible ci-dessous pour les adhérents uniquement.

Suivre cette rubrique : alerte par mail ou flux RSS

Actualités

Ne manquez pas