Espace adhrent
Page d'accueil > Analyses et prévisions > Veille documentaire > Veille documentaire COVID-19 > Veille documentaire Coronavirus: sélection du 15 au 19 juin 2020

Veille documentaire Coronavirus: sélection du 15 au 19 juin 2020

22/06/2020

Le service Doc de Rexecode assure une veille quotidienne sur les enjeux macroéconomiques de la pandémie de Coronavirus. Vous trouverez dans cette rubrique une sélection de notes et de rapports récents. Les nombreuses publications repérées chaque semaine sur les enjeux et perspectives au niveau mondial, par grandes zones et pays, ou par secteurs, sont référencées dans le Bulletin de Veille réservé exclusivement aux adhérents.

World Investment Report: International production beyond the pandemic
CNUCED, 2020, juin

- La Cnuced attend une baisse de -40% des flux d'investissements directs en 2020, de -5 à -10% en 2021, avant une reprise en 2022. Les 5000 plus grandes entreprises multinationales qui représentent la quasi-totalité des flux mondiaux d'investissement ont révisé à la baisse leurs revenus attendus en 2020 de 40% en moyenne. La baisse des profits va amputer les revenus réinvestis, qui représentent plus de la moitié des IDE. Grands bénéficiaires des hausses d'IDE dans la période récente, les pays en développement et émergents seraient les plus touchés par cette baisse.

- Un chapitre revient sur 30 ans de mutation de la production mondiale et fournit des éléments de prospective à horizon 2030. La crise du coronavirus pourrait accentuer les mutations en cours liées aux évolutions technologiques (automatisation, numérisation des chaines d'approvisionnement, impression 3D). Le rythme d'adoption de ces technologies dépendra en partie de l'environnement politique, ce dernier tendant vers davantage d'interventionnisme, de protectionnisme et de régionalisme. Les objectifs de soutenabilité environnementale et sociale vont également devenir plus prégnants. Cela impliquera probablement des relocalisations, un recul des IDE et une concurrence accrue pour les attirer.

Trade credit, trade finance, and the Covid-19 Crisis
BIS BULLETIN (Banque des règlements internationaux) 2020, N.24, juin
Avec la crise du coronavirus, les vulnérabilités de chaînes de crédit commercial plus longues et plus étendues géographiquement se font jour, en particulier celles liées au commerce international. Bien que les moyens d'atténuer les risques soient disponibles auprès des intermédiaires financiers, la majeure partie des expositions associées aux chaînes d'approvisionnement est supportée par les entreprises participantes elles-mêmes, via le crédit interentreprises. Compte tenu de la prévalence du dollar US dans le financement du commerce les mesures assouplissant les conditions de crédit en dollar peuvent amortir le choc.

 

FRANCE

 

Point de conjoncture du 17 juin 2020
Insee 2020, juin
L'Insee révise à la hausse son estimation d’évolution trimestrielle du PIB pour la France au 2e trimestre 2020, à –17% (contre –20% estimé au 27 mai dernier, et après –5,3% au 1er trimestre). La perte d’activité économique par rapport à une situation " normale " est estimée à 29% en avril, puis 22% en mai, et se limiterait à 12% en juin. La reprise économique est "très nette depuis la mi-mai, après un mois d’avril qui restera sans doute dans les annales comme l’un des pires mois qu’ait connu l’économie française en temps de paix".

Point sur la conjoncture française à fin mai 2020
BANQUE DE FRANCE 2020, juin
Les chefs d’entreprise interrogés dans le cadre de l'enquête mensuelle de conjoncture observent en mai à un rebond de l’activité. Le rattrapage est plus rapide dans l’industrie et le bâtiment que dans les services où certains secteurs comme l’hébergement et la restauration ne bénéficient pas encore du déconfinement. La perte de PIB, estimée à –27% sur une semaine-type de confinement en avril par rapport au niveau d’avant crise, serait de -17% fin mai. La contraction du PIB au 2e trimestre se situerait autour de –15%.

Perspectives économiques françaises en temps de Covid-19
FONTAINE, Arno SPECIAL REPORT (Natixis) 2020, juin
Perspectives économiques à 2 ans pour la France. Un certain nombre de risques émergent : défaillance des entreprises, hausse du chômage, de l’épargne et de l’endettement. Le choc d’offre survenu pendant le confinement risque de se transformer en un choc de demande.

Dynamique des défaillances d'entreprises en France et crise de la Covid-19
GUERINI, Mattia _ NESTA, Lionel _ RAGOT, Xavier _ SCHIAVO, Stefano
POLICY BRIEF (OFCE) 2020, N°73, juin
La note simule l'impact de la crise Covid-19 sur les défaillances d'entreprises en France (cessation de paiement) à partir d'un échantillon d'un million d'entreprises françaises. Voir le document de la semaine

L'ensemble des notes repérées cette semaine sont dans le Bulletin de veille (14 p.), disponible ci-dessous pour les adhérents uniquement.

Suivre cette rubrique : alerte par mail ou flux RSS

Actualités

Ne manquez pas