Espace adhrent
Page d'accueil > Analyses et prévisions > Veille documentaire > Veille documentaire COVID-19

Veille documentaire COVID-19

Les documents à ne pas manquer sur les enjeux de la pandémie

Le service Documentation assure une veille quotidienne sur les enjeux macroéconomiques de la pandémie de Coronavirus. Vous trouverez ici une sélection de notes et de rapports ainsi que, pour les adhérents, le bulletin de veille avec de nombreuses références sur le sujet. Voir aussi : les Graphiques Covid-19 pour le suivi de la situation sanitaire en France.

Si vous êtes adhérent, connectez-vous pour avoir accès à plus d’informations.

Si vous souhaitez vous renseigner sur les modalités d’adhésion, contactez-nous.

Veille documentaire Coronavirus: sélection du 11 au 15 janvier 2021

18/01/2021

Le service Doc de Rexecode assure une veille quotidienne sur les enjeux macroéconomiques de la pandémie de Coronavirus. Vous trouverez dans cette rubrique une sélection de notes et de rapports récents. Les nombreuses publications repérées chaque semaine sur les enjeux et perspectives au niveau mondial, par grandes zones et pays, ou par secteurs, sont référencées dans le Bulletin de Veille réservé exclusivement aux adhérents.

COVID-19 et stagnation séculaire

Société Générale - Marie-Hélène DUPRAT, Risk & Opportunities N°14, janvier 2021
L'étude suggère qu'en l'absence d'un programme de mesures de politique économique plus audacieuses, le choc causé par le COVID-19 laissera des cicatrices profondes et durables sur l'économie mondiale en exacerbant les vulnérabilités préexistantes, en érodant la production potentielle et en intensifiant les forces pouvant conduire à une "stagnation séculaire", en raison "d’un changement durable des comportements et croyances".

Croissance mondiale confinée en 2020

OFCE - Sabine LE BAYON, Hervé PELERAUX, Policy Brief N°82, janvier 2021
Les auteurs font le bilan de la croissance économique dans le monde en 2020, en comparant les dynamiques des pays avancés en particulier. Si la croissance a évolué de manière très disparate à l'échelle mondiale, les pays développés montrent une relative homogénéité. Ces disparités observées sont tributaires au premier chef du choc interne subi par les pays, selon la durée et l'intensité du confinement mis en oeuvre pour faire face à la pandémie de Covid-19. Mais pas seulement : la note examine les autres facteurs qui expliquent les différences de performances entre pays lors de cette crise.

OECD Science, Technology and Innovation Outlook 2021

OCDE, janvier 2021
Dans cette édition, l’OCDE examine notamment l’impact de la crise de la COVID-19 sur les politiques relatives aux STI (sciences, technologies et innovation) et sur les technologies de l'information, ainsi que la manière dont la communauté scientifique s'est mobilisée lors de la crise du COVID-19, avec un accent particulier mis sur le financement et les infrastructures.

FRANCE


Point sur la conjoncture française à fin décembre 2020

Banque de France, janvier 2021
La Banque de France estime à –7% la perte de PIB sur le mois de décembre par rapport au niveau d’avant-crise. L'estimation de la contraction du PIB au 4e trimestre 2020 par rapport au trimestre précédent est de –4%, ce qui laisse inchangée à –9% la baisse du PIB en moyenne annuelle pour 2020. Pour le mois de janvier, la perte de PIB par rapport au niveau d’avant-crise resterait autour de -7%.

Les transformations économiques liées au télétravail

Banque de France, Bloc-notes Eco, Billet N°199, janvier 2021
Les mesures sanitaires prises en France et dans le reste de l’Europe ont contraint les entreprises et les salariés à mettre en place un télétravail généralisé. Ce billet tente d'évaluer, sur la base des études existantes, les implications pour les employés, les entreprises et l’économie du recours au télétravail.

Confinement et chômage en France

TEPP - Malak KANDOUSSY, François LANGOT, Rapport de Recherche N°2021-1, novembre 2020, publié le 13 janvier 2021
Les auteurs examinent l’impact du premier confinement sur le chômage français, en tenant compte des effets contrastés entre divers types d’emplois. Ils prennent en compte les restrictions sur les échanges (et donc la production et la consommation) qui ont frappé chaque segment du marché du travail, mais également le recours hétérogène au chômage partiel, mettant en évidence l’impact inégal du confinement. Leurs simulations montrent qu’un retour au niveau de chômage d’avant la crise pourrait être atteint en 2023 dans un scénario à une vague, ou en 2024 dans un scénario avec deux vagues, alors que les mesures de chômage partiel permettent de diviser par deux ces durées d’ajustement.

31 grandes entreprises ont fait défaillance en France en 2020, soit une hausse de +55% par rapport à 2019

Euler Hermes, 14 janvier 2021
Selon Euler Hermes, 31 entreprises dont le chiffre d’affaires est supérieur à 50 millions d’euros ont fait défaillance en France l’année dernière. Un chiffre conséquent, en nette progression de +11 cas par rapport à 2019 (+55%).

 

L'ensemble des notes repérées cette semaine sont dans le Bulletin de veille (11 p.), disponible ci-dessous pour les adhérents uniquement.

Suivre cette rubrique : alerte par mail ou flux RSS

Actualités