Espace adhrent
Rester connecté
Page d'accueil > Analyses et prévisions > Veille documentaire > Document de la semaine > OMC, FMI : le commerce mondial restera dynamique en 2018 et 2019 mais attention aux tensions protectionnistes

OMC, FMI : le commerce mondial restera dynamique en 2018 et 2019 mais attention aux tensions protectionnistes

- OMC, Statistiques et perspectives du commerce, avril 2018

17/04/2018

Selon l'Organisation Mondiale du Commerce, après une belle année 2017, la croissance du commerce mondial ne fléchirait que légèrement en 2018 puis en 2019, mais resterait bien au-dessus de sa moyenne de l'après crise. Plusieurs facteurs pourraient cependant accélérer ce fléchissement. Notamment, un resserrement monétaire rapide, et surtout, l'ouverture d'un cycle de représailles commerciales.

Roberto AZEVZDO wto director general

• L'OMC anticipe que la croissance du commerce mondial de marchandises en volume se maintiendra quasiment au même rythme en 2018 qu'en 2017.

Grâce à une conjoncture mondiale favorable et peut-être en partie en raison d'un phénomène de rattrapage, le commerce mondial a progressé de 4,7% en 2017, un rythme inédit depuis 6 ans. Les données disponibles pour le début d'année 2018 confirment cette dynamique positive.

Le rythme de croissance du commerce fléchirait davantage en 2019 (+4,0%), tout en se maintenant très au-dessus de la moyenne de la période d'après crise (3,%) mais sous la moyenne de longue période (+4,8% depuis 1990).

Les prévisions de l'OMC reposent sur des estimations consensuelles du PIB mondial, qui ont été fortement révisées à la hausse ces derniers mois : +3,2% en 2018 et 3,1% en 2019. L'OMC estime que le ratio de la croissance du commerce mondial à la croissance du PIB mondial devrait se maintenir à 1,4 en 2018, soit une légère baisse par rapport à 2017 (1,5).

• L'OMC s'inquiète cependant du renforcement récent des tensions commerciales.

- Le premier risque tient aux politiques monétaires : un resserrement plus rapide qu'anticipé "pourrait déclencher des fluctuations des taux de change et des flux de capitaux qui pourraient perturber tout autant les flux commerciaux". Il ralentirait également la croissance économique.

- L'aggravation des tensions géopolitiques et commerciales risque de ralentir les flux commerciaux. Les mesures restrictives appliquée récemment impliquent à la fois des produits fortement échangés et de nombreux partenaires commerciaux. Elles provoquent l'annonce de mesures de représailles, générant une forte incertitude. Dans ce contexte guerrier, l'OMC souligne également le risque d'une hausse des cyberattaques qui toucheraient autant voire davantage les échanges de services.

La solidité de la croissance du commerce en 2018 repose sur les choix de politique
Organisation mondiale du commerce, Statistiques et perspectives du commerce, avril 2018

Dans ses dernière Perspectives économiques, le FMI souligne également les risques associés aux tensions commerciales.

Le FMI anticipe que la croissance mondiale resterait dynamique en 2018 et 2019 (3,9% après 3,8% en 2017), si les conditions financières restent favorables, et se modèrerait les années suivantes. Le rebond du volume des échanges de biens et de services, fortement corrélé à celui de l'investissement, est estimé à 4,9% en 2017. Il se poursuivrait en 2018 (+5,1%) avant de fléchir très légèrement en 2019 (+4,7%).

Selon le FMI, les gouvernements doivent se saisir cette opportunité pour avancer sur les questions structurelles. Alors que "la perspective de restrictions aux échanges commerciaux et de mesures de rétorsion menace de saper la confiance et de faire dérailler prématurément la croissance mondiale", l'effort devra porter à la fois sur la correction des déséquilibres excessifs et sur l'amélioration du cadre multilatéral de règlement des différends commerciaux.

World Economic Outlook: Cyclical Upswing, Structural Change
Fonds Monétaire International, avril 2018

Actualités

Ne manquez pas