Espace adhrent
Rester connecté
Page d'accueil > Analyses et prévisions > Veille documentaire > Document de la semaine > Les conditions économiques locales sont déterminantes pour l'emploi industriel (Observatoire des Territoires d’industrie)

Les conditions économiques locales sont déterminantes pour l'emploi industriel (Observatoire des Territoires d’industrie)

L’étonnante disparité des territoires industriels. Comprendre la performance et le déclin - La Fabrique de l’Industrie, 4 novembre 2019

04/11/2019

Depuis une vingtaine d’années, l’écart se creuse en France entre les territoires qui créent des emplois industriels et ceux qui en perdent. L’Observatoire des Territoires d’industrie examine les ressorts de la performance des territoires français, entre 2009 et 2015. Les conditions locales d'activité ont une influence prépondérante sur l’évolution de l’emploi tandis que la spécialisation sectorielle est mineure.

L’Observatoire des Territoires d’industrie (OTI) associe depuis juillet 2019 plusieurs organismes et chercheurs* dont l’objectif est d’étudier les ressorts du développement industriel des 144 "Territoires d’industrie" qui bénéficient d’un engagement spécifique de l’Etat des et des collectivités territoriales.

Le dernier rapport de l’OTI étudie les ressorts de la performance des territoires industriels français, sur la période 2009-2015. Si la forte disparité en termes d’emploi dans ces territoires est encore mal expliquée par la littérature économique, les auteurs récusent le schéma opposant métropoles et périphéries, certains territoires de taille ou de population moyennes affichant une très bonne santé.

L'analyse structurelle-résiduelle distingue les trois composantes du succès de l’emploi local : la composante nationale (taux de change, salaire minimum, productivité, consommation, concurrence internationale…), la composante structurelle (spécialisation) et la composante résiduelle ou géographique (conditions économiques locales telles que le prix du foncier, la disponibilité de la main-d’œuvre, les infrastructures de transport, l'accès à la R&D, la présence d’un pôle de compétitivité, etc.).

• L’évolution de l’emploi industriel dans les territoires est le plus souvent déterminée par les conditions macroéconomiques : la composante nationale explique ainsi en moyenne 52% de la dynamique locale.

• La spécialisation sectorielle des territoires n’explique en moyenne que 10% de leur performance et ne domine dans aucune zone d’emploi.

• Les conditions locales ont une influence prépondérante dans 40% des zones d'emploi étudiées. "L’effet local" explique en moyenne 38% des variations de l’emploi dans les territoires, mais jusqu’à 70% pour certains, comme Figeac, Longwy, Lunéville, Houdan ou Issoire.

• L’effet local joue un rôle plus important (55 % de la variation de l’emploi local) lorsque l’on regarde l’emploi total, en raison du poids important des secteurs abrités de la concurrence internationale, moins dépendants des conditions macroéconomiques. Il s’accroît par rapport à la période 2000-2009 (40%).

• La performance industrielle des territoires avoisinants (négative ou positive) peut également jouer sur la demande en services de proximité chez ses voisins, ainsi que sur l’industrie (fournisseurs, sous-traitants). Mais ce phénomène n’est pas systématique.

* La Banque des territoires et l’Institut pour la recherche de la Caisse des dépôts, le Commissariat général à l’égalité des territoires, Mines ParisTech, La Fabrique de l’industrie, l’Assemblée des Communautés de France, des chercheurs des universités de Poitiers et de Paris Nanterre.

L’étonnante disparité des territoires industriels. Comprendre la performance et le déclin
Observatoire des Territoires d’industrie - Denis Carre, Nadine Levratto et Philippe Frocrain - La Fabrique de l’Industrie, rapport et synthèse N°27, 4 novembre 2019

Actualités

Ne manquez pas