Espace adhrent
Page d'accueil > Analyses et prévisions > Synthèse conjoncturelle > La BCE relève ses taux alors qu'un franc ralentissement touche l'Europe, pas encore la France

La BCE relève ses taux alors qu'un franc ralentissement touche l'Europe, pas encore la France

- Synthèse du 9 septembre 2022

12/09/2022

La BCE a annoncé la hausse de 75 pb ses trois taux directeurs en précisant qu'elle serait suivie d'autres. Dans le même temps, le ralentissement se confirme en Europe où, pour le deuxième mois consécutif, les indices PMI placent la zone euro en territoire de contraction de l'activité. La France tire, pour le moment, son épingle du jeu en restant au-dessus de la barre des 50. Au niveau mondial, les pressions inflationnistes semblent se relâcher un peu.

 

PMI Industrie manufacturière - Europe (graphique)

Comme attendu, la BCE a choisi d’emprunter le sentier de la hausse des taux malgré un contexte conjoncturel très incertain.

L’indice PMI composite reste en territoire récessif en août en zone euro à 48,9, et même 46,9 en l’Allemagne (49,1 pour l'industrie) où la plupart des instituts révisent à la baisse la croissance pour 2023.

A 51,2, la France se distingue et les derniers indicateurs laissent penser que le PIB a continué de croître cet été. C‘est l’avis de la Banque de France dans son Point de conjoncture.

Aux Etats-Unis, l‘activité résiste également: l’indice ISM manufacturier s’est stabilisé à 52,8 en août et le non manufacturier a même progressé à 56,9.

Dans les pays émergents, une détente semble amorcée sur le front de l'inflation (8,7% après 10,1% au Brésil par ex.).

Actualités

Etudes pour le débat public