Espace adhrent
Page d'accueil > Analyses et prévisions > Synthèse conjoncturelle > L’inflation américaine a ralenti plus que prévu en octobre mais la Fed maintient le cap

L’inflation américaine a ralenti plus que prévu en octobre mais la Fed maintient le cap

- Synthèse du 14 novembre 2022

14/11/2022

La bonne nouvelle sur le front de l'inflation aux Etats-Unis a contribué à une détente du change du dollar, alors qu'au Royaume-Uni le chiffre du PIB du 3e trimestre confirme que la récession est toute proche et risque du durer si la Banque d'Angleterre doit maintenir des taux élevés. Au niveau mondial, le PIB aurait progressé de 4,2% l’an au 3e trimestre.

Taux de change effectif nominal du dollar (graphique)

Aux Etats-Unis l’inflation a ralenti plus que prévu en octobre, à 7,7 % sur un an mais la dynamique sous-jacente des prix reste soutenue et les anticipations d’inflation des ménages quasi-inchangées à 5,1% en novembre (Univ.Michigan).

La Fed remontera ses taux directeurs mais peut-être moins vite, un gouverneur de la Fed, C.J. Waller, invitant à se focaliser sur le "point d’arrivée". La nouvelle a contribué à une détente du change du dollar face à un panier de devises.

Au Royaume-Uni, le PIB a reculé de 0,7% l’an au 3e trimestre. La Banque d’Angleterre attend une récession qui pourrait durer jusqu’au 1er semestre 2024 si elle doit maintenir des taux élevés. La Chine a quand à elle annoncé un plan de soutien à l’immobilier

Le PIB mondial aurait progressé de 4,2% l’an au 3e trimestre selon notre première estimation.

Actualités

Etudes pour le débat public