Espace adhrent
Page d'accueil > Analyses et prévisions > Synthèse conjoncturelle
synthèse conjoncturelle (couverture)

Synthèse conjoncturelle

L'essentiel de la semaine

Chaque semaine pour nos adhérents, une analyse synthétique des faits et chiffres marquants de la conjoncture mondiale.

Publication réservée aux adhérents. En savoir plus.

Si vous êtes adhérent, connectez-vous pour avoir accès à plus d’informations.

Si vous souhaitez vous renseigner sur les modalités d’adhésion, contactez-nous.

Avec la divergence d'inflation, les risques se concentrent sur la zone euro

- Synthèse du 3 octobre 2022

03/10/2022

Les trajectoires d’inflation divergent de manière croissante entre les différentes zones de l’économie mondiale confrontées à des chocs de prix de magnitudes très disparates. Les risques se concentrent sur la zone euro, sous la pression des prix énergétiques qui au contraire s'allègent aux Etats-Unis, et les inquiétudes gagnent la sphère financière.

Inflation à 5 ans dans 5 ans (Etats-Unis, zone euro)

L’inflation semble avoir passé un pic dans plusieurs économies émergentes comme l’Inde, le Brésil, la Chine, alors qu'en zone euro elle a atteint le seuil symbolique de 10% sur un an. La divergence d'inflation pourrait s’accentuer entre les Etats-Unis, où la hausse du prix du gaz est contenue à 53%, et l’Europe, où elle atteint 196% en septembre. L'écart dans les anticipations à 5 ans se réduit.

Les risques se concentrent donc sur la zone euro avec par exemple en Allemagne un écart record de 20 points entre les anticipations à 6 mois et l’appréciation de la situation courante (indice Ifo) et gagnent la sphère financière selon une note d'alerte du ESRB (Système Européen de Supervision Financière).

Points positifs: le taux souverain italien n'a pas souffert de la victoire de la coalition menée par G.Meloni et au Royaume-Uni les interventions de la banque centrale et l’abandon du volet très critiqué du plan de baisse d’impôts ont calmé le jeu.

La hausse des taux directeurs se poursuit et avec elle celle des taux souverains

- Synthèse du 26 septembre 2022

26/09/2022

Face à l'inflation, la remontée des taux directeurs se poursuit un peu partout dans le monde, dans le sillage de la Fed. Ce mouvement pousse les taux souverains à la hausse, notamment au Royaume-Uni où l’absence de financement des récentes annonces budgétaires a aussi provoqué une chute de la livre sterling.

Taux directeurs (graphique)

La Fed qui a relevé ses taux directeurs de 75 pb, prévoit désormais un resserrement plus soutenu (taux à 4,5% fin 2022, 4,75 fin 2023). Le chômage augmenterait de 0,5 point, un marqueur de récession selon la "Sahm Rule", mais la Fed attend une croissance du PIB de 1,2% en 2023.

D’autres pays ont également rehaussé leurs taux (Royaume-Uni, Suède, Indonésie, Philippines, Afrique du Sud) nombre de pays émergents étant contraints de suivre la Fed pour limiter les sorties de capitaux en plus de juguler l'inflation.

Seuls le Japon, la Turquie et la Chine échappent au resserrement général, au prix pour le premier d’une dépréciation historique du yen face au dollar (-20 % depuis le début 2022).

Les hausses de taux directeurs ont contribué à celle des taux souverains américains et européens ; une hausse accentuée au Royaume-Uni par les annonces budgétaires qui augmenteraient massivement les besoins de financement alors que les taux d’intérêt remontent

Actualités

Etudes pour le débat public