Espace adhrent
Rester connecté
Page d'accueil > Analyses et prévisions > Synthèse conjoncturelle
synthèse conjoncturelle (couverture)

Synthèse conjoncturelle

L'essentiel de la semaine

Chaque semaine pour nos adhérents, une analyse synthétique des faits et chiffres marquants de la conjoncture mondiale.

Publication réservée aux adhérents. En savoir plus.

Si vous êtes adhérent, connectez-vous pour avoir accès à plus d’informations.

Si vous souhaitez vous renseigner sur les modalités d’adhésion, contactez-nous.

COVID-19 - L'économie mondiale entre confinement et soutiens budgétaires massifs

- Synthèse du 30 mars 2019

31/03/2020

Indices PMI zone euro

Selon les Nations Unies, environ 40% de la population mondiale serait confinée, ce qui avec l’arrêt brutal des activités non essentielles aura de très lourdes conséquences économiques, déjà visibles dans la chute des indices PMI de la zone euro et du Japon, dans les services surtout.

Dans nos Perspectives de mars, nous anticipons une récession mondiale en 2020. La zone euro, la France, les Etats-Unis verraient leur PIB se contracter de plus de 2,5% et l'affaiblissement de la croissance chinoise serait très marqué. Etablies le 25 mars, ces prévisions seront révisées selon l'évolution de la pandémie.

Les Etats-Unis ont dévoilé un plan de relance budgétaire de 2000 mds$, soit 10,3% du PIB. La BCE a annoncé qu’elle levait la limite des achats de dette souveraine auprès de chaque Etat membre, ce qui s’appliquera au Pandemic Emergency Purchase Programme de 750 mds€.

Alors que le confinement semble toucher à sa fin en Chine (il sera levé le 8 avril à Wuhan), 90% des entreprises du secteur industriel auraient repris - au moins partiellement - leurs activités mi-mars.

Alors que le COVID-19 mène l'économie mondiale aux portes de la récession, les milliards d'intervention publique calment un peu les marchés

- Synthèse du 23 mars 2020

23/03/2020

us inscriptions chomage

Les indicateurs portant la marque du choc du COVID-19 commencent à paraitre pour les économies occidentales (bond des inscriptions au chômage aux Etat-Unis, plongeon de l'indice ZEW en Allemagne...) en attendant les indices PMI cette semaine.

Du plan de soutien américain qui dépasserait 100 mds$ au projet de loi de finances d’urgence de 45 mds€ en France, les annonces budgétaires de grande ampleur n’ont pas manqué, ni les réponses des principales autorités monétaires, la BCE annonçant pour sa part 750 mds€ d'achats de titres.

Ces interventions ont ramené un peu de calme sur les marchés financiers mais la volatilité reste forte. Elles ont notamment permis d’arrêter l’écartement des taux souverains au sein de la zone euro et de corriger l’impression laissée par les déclarations malheureuses de la Présidente de la BCE.

Actualités

Ne manquez pas