Espace adhrent
Page d'accueil > Analyses et prévisions > Synthèse conjoncturelle
synthèse conjoncturelle (couverture)

Synthèse conjoncturelle

L'essentiel de la semaine

Chaque semaine pour nos adhérents, une analyse synthétique des faits et chiffres marquants de la conjoncture mondiale.

Publication réservée aux adhérents. En savoir plus.

Si vous êtes adhérent, connectez-vous pour avoir accès à plus d’informations.

Si vous souhaitez vous renseigner sur les modalités d’adhésion, contactez-nous.

Les perspectives de l’économie mondiale prennent un tournant de plus en plus défavorable

- Synthèse du 16 mai 2022

16/05/2022

Amorcé au 1er trimestre, le tournant défavorable de l'économie mondiale semble s’accentuer, en raison notamment de l'impact de la guerre en Ukraine et de l’inflation. Les trois moteurs de la demande mondiale (consommation des ménages américains, investissement productif, croissance chinoise) semblent menacés à plus ou moins brève échéance.

France : opinions sur la situation de trésorerie des entreprises (graphique)

Alors qu'au 1er trimestre la croissance du PIB mondial a ralenti à 2,0% en rythme annualisé (selon notre estimation), les trois moteurs de la demande mondiale semblent menacés à plus ou moins brève échéance.

- La confiance des consommateurs américains décline, l’indice de l’Université du Michigan est au plus bas depuis août 2011.

- La dégradation de la trésorerie et des marges des entreprises pourrait peser sur l’investissement productif. L’ enquête AFTE/Rexecode de mai révèle ainsi une nouvelle baisse de 3 points des soldes d’opinion sur la trésorerie d’exploitation.

- Plombée par la politique zéro-Covid la Chine a enregistré une baisse des ventes au détail de 11,1% et de la production industrielle de 2,9% sur un an en avril.

La Commission européenne a révisé de -1,3 point ses prévisions pour la zone euro, à 2,7% pour 2022 (soit notre prévision de mars).

Le resserrement monétaire mondial se poursuit, l'activité décroche nettement en Chine

- Synthèse du 9 mai 2022

09/05/2022

Le resserrement monétaire mondial se poursuit, mené notamment par la Fed, hors zone euro et Japon qui conservent des politiques monétaires très accommodantes. Si l'activité ralentit selon les indices de climat des affaires aux Etats-Unis et en zone euro, le décrochage est surtout brutal en Chine, et particulièrement dans le services en raison des confinements.

Chine - indices PMI Caixin

Le resserrement monétaire mondial se poursuit, hors zone euro et Japon. La Fed, la Banque d’Angleterre, les banques centrales indienne et brésilienne ont ainsi rehaussé leurs taux directeurs de respectivement 50, 25, 40 et 100 points de base.

Il restera d'actualité aux Etats-Unis l’inflation hors énergie et alimentation atteint +6,5% sur un an en mars et les tensions sur le marché du travail restent vives alors que le taux de participation a même reculé dernièrement.

Si l’activité ralentit en avril aux Etats-Unis selon les indices ISM de climat des affaires et en zone euro selon les PMI manufacturiers, c’est en Chine que le décrochage est le plus brutal. L’indice Caixin des services recule ainsi à 36,2 son deuxième plus bas niveau après février 2020. La cible de croissance de 5,5% pour 2022 semble hors d’atteinte sans stimulus massif.

Actualités

Etudes pour le débat public