Espace adhrent
Page d'accueil > Analyses et prévisions > Documents de travail > La compétitivité de l'industrie française du médicament

La compétitivité de l'industrie française du médicament

Quelle adaptation aux transformations du modèle économique du secteur ? - N.13, octobre 2009

23/10/2009

Denis FERRAND

Publiée à l’occasion de la réunion du Conseil Stratégique des Industries de Santé du 26 octobre 2009, notre analyse de la position compétitive de l'industrie pharmaceutique française souligne que la place de premier producteur européen de médicaments qu'elle détient depuis 1995 est fragilisée par l’érosion de ses parts de marché à l’exportation

R&D dans l'industrie phamaceutique - Source : EFPIA et VFA pour l'Allemagne

L’industrie française du médicament ne maintiendra sa place de premier producteur européen qu'à condition qu'une réponse adaptée soit apportée aux mutations profondes que connaît le modèle économique du secteur. Il y a là un enjeu à la fois de santé publique et de croissance économique.

La France enregistre un retard dans le développement des biomédicaments relativement à d’autres pays européens. Ce retard relatif s’observe sur plusieurs segments clés de la chaîne de valeur du médicament : recherche amont, essais cliniques, capacités de production.

Elle dispose toutefois d’atouts spécifiques à valoriser dans le domaine de la production de médicaments génériques de haute qualité, certifiée par des process de contrôle performants. Les pôles de compétitivité peuvent être un levier pour faciliter les adaptations nécessaires à un nouvel environnement.

Cette étude est publiée à l'occasion du CSIS, Conseil stratégique des industrie de santé, qui réunit les Pouvoirs Publics et les dirigeants des Industries de Santé.

Source de l'histogramme "Dépenses intérieures de R&D dans l'industrie pharmaceutique" : EFPIA et VFA pour l'Allemagne

Table des matières :

I - Les tendances récentes de l’activité, de la compétitivité et de l’attractivité de l’industrie française du médicament
- Une industrie au premier rang européen mais dont l’avance s’érode
- Une industrie créatrice d’emplois jusqu’à une période récente
- La croissance de la demande de médicaments reste supérieure à celle du PIB
- Une industrie de plus en plus extravertie
- Des échanges extérieurs de médicaments excédentaires dans le cas de la France
- Les parts de marché à l’exportation de médicaments ont reculé depuis la fin des années 1990
- La France reste la première terre d’accueil des investissements directs étrangers en nombre de projets parmi les pays européens
- Conclusion d’étape

II - Les transformations du modèle économique de l’industrie du médicament
- L’intervention de la sphère publique dans le domaine de la production et de la distribution de médicaments
- La chaîne de valeur de l’industrie du médicament
- Les défis auxquels sont confrontés les groupes pharmaceutiques
- L’enjeu des biomédicaments
- Les bouleversements organisationnels associés à l’émergence des bio-médicaments
- Conclusion d’étape

III - Les déterminants de la compétitivité de l’industrie française du médicament
- Coût et productivité de la main-d’oeuvre dans l’industrie pharmaceutique
- L’imposition du capital
- L’image des produits pharmaceutiques français
- La position de la France dans le domaine de la R&D pharmaceutique
- La position de la France dans l’attractivité des essais cliniques
- La position de la France dans le développement des industries de biotechnologie
- Les pôles de compétitivité
- Conclusion générale

Actualités

Ne manquez pas